GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: la difficile campagne internationale de Benyamin Netanyahu

    media Le président russe Vladimir Poutine avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à la résidence officielle de Bocharov Ruchei, à Sotchi, ce jeudi 12 septembre 2019. REUTERS/Shamil Zhumatov

    En visite en Russie, le Premier ministre israélien a été reçu ce jeudi 12 septembre par le président Vladimir Poutine dans la ville de Sotchi. Les deux dirigeants ont discuté des activités de l'Iran en Syrie, un allié de Moscou. Mais à cinq jours d'élections législatives en Israël, Benyamin Netanyahu espérait aussi un gain politique de ce déplacement et il repart sans marque de franc soutien.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    « C'est une visite importante », avait déclaré Benyamin Netanyahu avant sa rencontre avec Vladimir Poutine. Et face au président russe, le Premier ministre israélien a assuré qu'il y avait eu le mois dernier « une forte augmentation des tentatives d'attaques iraniennes contre Israël depuis la Syrie », justifiant ainsi son déplacement à cinq jours d'un scrutin au résultat incertain.

    Vladimir Poutine a marqué son attachement à la sécurité d'Israël. Mais le président russe n'a pas apporté un soutien fort au Premier ministre.

    Là où Benyamin Netanyahu évoquait une relation personnelle chaleureuse avec son interlocuteur, Vladimir Poutine, arrivé avec près de trois heures de retard, a dit espérer que « quiconque rentrera à la Knesset poursuivra les relations bilatérales entre les deux pays ».

    Deux succès diplomatiques avant les élections d'avril dernier

    Lors de la campagne pour les élections d'avril dernier, la Russie avait aidé au retour de la dépouille d'un soldat israélien tué au Liban en 1982. Et Donald Trump avait reconnu la souveraineté israélienne sur le Golan.

    Deux succès diplomatiques pour Benyamin Netanyahu qui contrastent avec l'absence de résultats notoires durant cette nouvelle campagne. Donald Trump a même insisté sur sa volonté de rencontrer le président Hassan Rohani. Un scénario redouté par le Premier ministre israélien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.