GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Elections législatives en Israël: Ayelet Shaked en campagne à droite toute

    media Ayelet Shaked, tête de liste du parti de la droite religieuse Yamina (ici en mai 2017). Lev Radin/Pacific Press/LightRocket via Getty

    Les Israéliens votent mardi 17 septembre pour des élections générales, pour la deuxième fois en 2019 puisqu’aucune coalition de gouvernement n’a pu être formée après le scrutin d’avril dernier. La suite ou la fin de la période Benyamin Netanyahu, voilà l’enjeu le plus palpable de ces élections. Et parmi les partis de droite qui veulent reconduire une coalition dirigée par le chef du gouvernement sortant il y a Yamina, une liste regroupant des partis nationalistes religieux mais à la tête de laquelle on trouve une femme laïque Ayelet Shaked.

    avec notre envoyé spécial à Tel Aviv, Nicolas Falez

    En cette fin de semaine, les terrasses des cafés de la rue Dizengoff sont bondées. On est ici en plein Tel Aviv laïc et volontiers festif. Soudain Ayelet Shaked apparaît. Elle est en campagne. Robe rouge, chevelure noire, elle passe de table en table pour de courtes discussions et beaucoup de selfies.

    L’accueil reste poli dans cette ville plutôt ancrée à gauche et au centre. Opération séduction donc de la part de la candidate, tête de liste de Yamina qui signifie « à droite » en hébreu.

    « Pour nous, c'est une révolutionnaire, nous assure David, l’un des militants de Yamina à Tel Aviv. Le programme de Yamina, c'est d'essayer de prendre Benyamin Netanyahu sur sa droite. S'il gagne, tout dépend d'avec qui il marchera : avec nous à droite ou de l'autre côté ? » 

    Inciter Benyamin Netanyahu à gouverner toujours plus à droite, c’est donc le but de l’ancienne ministre de la Justice, Ayelet Shaked, 43 ans. Laïque mais tête de liste d’un parti nationaliste-religieux, parfois messianique, partisan de la colonisation et de l’annexion de la plupart des territoires palestiniens. Ses adversaires voient en Ayelet Shaked un danger pour la démocratie, notamment en raison de ses attaques contre la Cour suprême israélienne.

    À lire aussi : Fascisme et meurtre simulé s'invitent dans les clips de campagne en Israël

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.