GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Attaques contre le pétrole saoudien: l'Iran ne change pas de cap

    media L'ayatollah Ali Khamenei est intervenu en personne le 17 septembre 2019 pour rejeter toute idée de négociation avec les Etats-Unis. AFP

    Après les attaques aux drones des Houthis yéménites contre les installations pétrolières de l'Arabie saoudite et alors que les Etats-Unis soufflent le chaud et le froid concernant d'éventuelles représailles contre l'Iran qu'ils jugent responsable, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a rejeté toute idée de négociation avec les États-Unis.

    C'est le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, qui est intervenu en personne pour rejeter toute idée de négociation avec les États-Unis : « Il n'y aura pas de négociations à quelque niveau que ce soit avec les États-Unis », a affirmé l'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot dans les grandes affaires du pays.

    Il a affirmé que les Américains devaient d'abord se repentir et réintégrer l'accord nucléaire pour pouvoir revenir dans le groupe 5+1, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi.

    Ces déclarations interviennent alors trois jours après les attaques aux drones contre des installations pétrolières saoudiennes et alors que les États-Unis soufflent le chaud et le froid sur d'éventuelles attaques de représailles contre l'Iran. Le locataire de la Maison Blanche a laissé une certaine place au doute. « Il est probable » que la République islamique ait visé des installations pétrolières en Arabie, a déclaré Donald Trump à la presse. 

    De son côté, le président Hassan Rohani a défendu les actions militaires des rebelles yéménites : « Face à la destruction de leur pays, les Yéménites ne peuvent pas se défendre légitiment. Ce que fait le peuple yéménite est une défense légitime autrement dit une contre-attaque », a déclaré le président Rohani.

    Il a affirmé que la seule solution est que l'Arabie saoudite cesse son agression militaire contre le Yémen. Ces déclarations vont certainement aggraver la tension entre l'Iran et l'Arabie saoudite, mais aussi les États-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.