GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: Mike Pompeo en visite à Jeddah, Riyad dans l'impasse

    media Le secrétaire d'État Mike Pompeo avec Mohammed ben Salman, lors d'une précédente visite en Arabie saoudite, le 16 octobre 2018 (photo d'illustration). LEAH MILLIS / POOL / AFP

    C’est une rencontre aux allures de réunion de crise. Le secrétaire d’État américain est en Arabie saoudite ce mercredi 18 septembre. Mike Pompeo est reçu par l’homme fort du royaume, le prince héritier Mohamed Ben Salmane, pour discuter des attaques aux drones contre les installations pétrolières saoudiennes, attribuées à Téhéran par Riyad et Washington. Que faire face à ces agressions ? Les Saoudiens semblent dans l’impasse.

    Les Saoudiens sont complètement démunis. Le Royaume est un géant aux pieds d’argile. Lancé dans une course effrénée à l’armement, Riyad dépense chaque année des milliards de dollars pour sa défense et pour quel résultat ? La monarchie n’arrive même pas à préserver l’intégrité de son espace aérien.

    Les Américains volent donc au secours de leur allié, après les deux attaques sur des installations pétrolières par des rebelles Houthis. Le chef de la diplomatie Mike Pompeo est à Jeddah afin de coordonner les efforts pour contrer « l'agression iranienne dans la région ».

    Tergiversations de la Maison Blanche

    Du côté de Téhéran, même pas peur. Les responsables de la République islamique affichent leur ascendant dans ce rapport de force qui semble s’être instauré. Ils le répètent sans cesse : « Il n’est pas question que le président Hassan Rohani rencontre Donald Trump pour tenter de trouver une issue à la crise. »

    Ils profitent surtout des tergiversations de la Maison Blanche. À chaque nouvelle attaque dans le Golfe, Donald Trump réagit à la vitesse de l’éclair, accuse l’Iran et promet de riposter militairement avant de se raviser. En attendant, l'administration américaine tente de convaincre la communauté internationale de la culpabilité de Téhéran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.