GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le président égyptien et l'armée visés par des vidéos les accusant de corruption

    media Des affiches de soutien au président Al-Sissi, au Caire (Egypte), le 16 avril 2018. MOHAMED ABD EL GHANY / REUTERS

    La guerre médiatique entre le pouvoir égyptien et l’opposition, dominée par les Frères musulmans, a connu une nouvelle escalade en septembre avec la publication sur les réseaux sociaux d’une série de vidéos accusant l’armée de corruption.

    De notre correspondant au Caire,

    Celui par qui le scandale est arrivé s’appelle Mohamed Ali. C’est un entrepreneur en bâtiment, parfois acteur, qui réside en Espagne. Il a publié une série de vidéos accusant l’armée de faire des bénéfices faramineux et illicites en contrôlant le secteur du bâtiment. Il a affirmé avoir été lui-même lésé de dizaines de millions d’euros par les militaires avant de s’en prendre directement au président Sissi accusé de dilapider l’argent du peuple en palais et hôtels de luxe notamment dans la nouvelle capitale administrative. Même s’il n’apporte aucune preuve pour étayer les accusations, ses vidéos sont devenues virales.

    Sissi nie en bloc

    Les médias égyptiens se sont déchaînés contre Mohammed Ali accusé d’être un escroc qui a fui l’Egypte avec des dizaines de millions d’euros et surtout d’être l’instrument des Frères musulmans cherchant à déstabiliser l’Egypte et son armée par une guerre digitale de quatrième génération. L’annulation par Twitter de dizaines de milliers de faux comptes participant à un hashtag contre le président Sissi est considérée comme une preuve de cette guerre 4G même si des milliers d’autres vrais comptes reprenaient le hashtag. Le président Sissi est lui-même monté au créneau en affirmant que tout ce qui était dit contre l’armée n’était qu’un tissu de mensonges visant à défigurer la nouvelle capitale administrative et tous les projets d’infrastructure entrepris.

    Les écarts sur internet sévèrement punis

    Pour le moment c’est l’inverse. Le pouvoir annonce des investissements pour accroître la vitesse d’internet. En dehors de pare-feux bloquant quelques deux cents sites plus ou moins liés au Qatar, la navigation sur internet est libre.

    Toutefois une loi de 2018 contre le crime digital permet aux autorités de fermer tout site « menaçant la sécurité nationale » et considère tout internaute suivi par plus de 5 000 personnes comme un média. Il peut donc écoper d’une lourde amende et même de prison s’il publie « des informations mensongères ».

    A lire aussi : Egypte: la condamnation de l'ex-chef de l'anticorruption confirmée

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.