GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Benyamin Netanyahu annule sa venue à l'Assemblée générale de l'ONU

    media Bien que fragilisé, Benyamin Netanyahu espère pouvoir former le prochain gouvernement israélien. REUTERS/Ammar Awad

    Arrivé au coude-à-coude avec Benny Gantz mardi, Benyamin Netanyahu a appelé jeudi 19 septembre son rival à la formation d'un gouvernement d'union nationale. Les tractations s'annoncent difficiles. Il a donc renoncé à se rendre à l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Benyamin Netanyahu chérit les grands rendez-vous internationaux qui lui permettent de rencontrer des dirigeants du monde entier. L'Assemblée générale des Nations unies à New York est de ceux-là.

    Situation de Netanyahu « précaire »

    Mais pour Lahav Harkov, journaliste politique au quotidien Jerusalem Post, les résultats serrés des législatives l'ont contraint à l'annulation de ce déplacement cette année. « Je pense que la situation de Netanyahu est tellement précaire en ce moment qu'il a besoin de s'y consacrer s'il veut rester Premier ministre, explique-t-elle. S'il se voit confier la mission de former une coalition, il aura une date butoir pour y parvenir. Et donc chaque jour, chaque heure compte. »

    Un facteur temps qui est primordial. Mais peut-être aussi peu de gain à espérer de sa rencontre prévue avec Donald Trump, souligne Dan Shapiro. Il était l'ambassadeur des États-Unis en Israël sous l'administration Obama. « S'il sentait que ça pouvait l'aider à souligner auprès de ses potentiels partenaires de coalition et du public israélien qu'il est vraiment indispensable, qu'ils doivent trouver le moyen de le garder, je pense qu'il aurait fait le voyage, analyse-t-il. Et ça peut marquer que Trump commence à prendre un petit peu ses distances avec Netanyahu. »

    Relation « avec Israël »

    Mercredi soir, le président américain a d'ailleurs souligné que la relation de son administration « est avec Israël », une manière de marquer qu'il pourrait s'accommoder d'un autre Premier ministre.

    À relire : Législatives en Israël : « Netanyahu ne sera probablement plus Premier ministre »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.