GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu et Gantz campent sur leurs positions

    media Benyamin Netanyahu et Benny Gantz. JACK GUEZ, Oded Balilty / AFP

    Y aura-t-il un gouvernement d'union nationale en Israël ? Les élections législatives de mardi n'ont pas permis de dégager de majorité claire. Et plusieurs responsables politiques appellent à une coalition unissant les deux principales formations : Bleu-blanc de Benny Gantz et le Likoud de Benyamin Netanyahu. Les dirigeants de ces deux formations en acceptent désormais le principe : Benny Gantz depuis la soirée électorale, Benyamin Netanyahu depuis ce jeudi. Mais la création d'une telle coalition semble encore lointaine : chacun revendique la victoire et le poste de Premier ministre.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    « Nous n'accepterons pas les diktats », répond Benny Gantz à Benyamin Netanyahu. En début de journée jeudi, le Premier ministre sortant l'a invité à entamer des négociations en vue de la formation d'un gouvernement, mais après avoir fait signer un document aux autres partis de droite dans lequel tous s'engagent à constituer une coalition ensemble avec Benyamin Netanyahu comme Premier ministre.

    « Pour former un gouvernement d'union, nous ne devons pas venir avec des blocs politiques et des manœuvres, mais plutôt avec honnêteté, patriotisme, responsabilité et sérieux », poursuit l'ancien chef d'état-major dont la liste est arrivée en tête des législatives. « J'ai l'intention de constituer un gouvernement d'union large et libéral », dit-il, assurant que les négociations ont déjà commencé.

    « Je suis surpris et déçu », a réagi pour sa part Benyamin Netanyahu qui met en avant le soutien des autres partis de droite pour revendiquer le poste de Premier ministre. Le pays n'a pas « besoin d'autres élections et certainement pas d'un gouvernement qui s'appuie sur des partis antisionistes », dit-il en référence à une possible alliance de Bleu-blanc avec les formations arabes.

    Les deux dirigeants se renvoient la responsabilité du blocage. Aucun d'entre eux ne fera de concession avant que le président désigne celui qui sera chargé de former le gouvernement. Ce sera en début de semaine prochaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.