GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Moyen-Orient

    Yémen: les rebelles houthis proposent la paix à l’Arabie saoudite

    media Un garde devant la maison d'un commandant loyal aux Houthis, détruite par un bombardement aérien de l'Arabie saoudite. Sanaa, le 15 juin 2015. REUTERS/Khaled Abdullah

    Les rebelles houthis du Yémen proposent une « initiative de paix ». Ils affirment envisager l’arrêt des attaques contre l’Arabie saoudite. Après cinq années de guerre, ces miliciens disent ainsi espérer mettre un terme au conflit qui dévaste leur pays.

    Il y a une semaine jour pour jour, les rebelles houthis revendiquaient une opération dévastatrice en Arabie saoudite. Une double attaque aux drones contre des installations pétrolières prive alors Riyad de 50% de ses capacités d’exportations de brut.

    Une date qui ne doit rien au hasard

    Mais désormais, le changement est radical. Le président du Conseil politique des Houthis (équivalent du président de la République), Mehdi Machat, apparaît à la télévision. La date n’est pas choisie au hasard, cela fait cinq ans exactement que ces miliciens houthis ont pris Sanaa, la capitale.

    Dans son discours, Mehdi Machat lance une « initiative de paix ». Il invite toutes les parties prenantes au conflit à la réconciliation. Depuis 2015, l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition arabe écrase le Yémen sous une pluie de bombes, sous couvert d’une intervention légitime à la demande du gouvernement yéménite.

    Il faut souligner que la proposition des Houtis intervient alors que leur principal allié, l'Iran, est soumis à de lourdes pressions. Les États-Unis et leurs alliés à Riyad et Abou Dhabi accusent Téhéran d'être derrière les attaques du week-end dernier contre les installations pétrolières saoudiennes. En réponse, Donald Trump a annoncé vendredi de nouvelles sanctions sur le secteur bancaire iranien, en particulier contre la Banque centrale. Washington veut ainsi couper tout flux d'argent à destination des Gardiens de la révolution, que l'administration Trump accuse de financer le terrorisme. Les États-Unis vont aussi envoyer dans les jours à venir des renforts militaires dans la région du Golfe, a annoncé le ministre américain de la Défense. En Iran, le chef des Gardiens de la révolution a réagi ce samedi matin en lançant un avertissement : « Tout pays qui attaque la République islamique verra son territoire devenir le principal champ de bataille du conflit ». 

    La paix a un prix

    Mais la paix a un prix, précisent les Houthis, Riyad doit à son tour cesser les hostilités et lever son triple blocus, terrestre, aérien et maritime imposé au Yémen. À travers cette initiative, les rebelles Houthis affirment vouloir préserver le sang des Yéménites.

    Parmi tous les acteurs de l'actuel crise au Moyen-Orient, aucun n'a encore réagi à l'initiative de paix proposée par les Houthis. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.