GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: le président va entamer les consultations pour former un gouvernement

    media Le président israélien, Reuven Rivlin entre les deux rivaux politiques Benjamin Netanyahu (à gauche) et Benny Gantz. Le 19 septembre 2019. REUTERS/Ronen Zvulun

    C'est un rituel post-élections législatives en Israël. A compter de ce dimanche après-midi, le président va recevoir un par un les dirigeants des partis politiques qui seront représentés dans le prochain Parlement. Ces consultations vont durer deux jours et au terme de ces entretiens, il lui appartiendra de désigner la personne chargée de former le prochain gouvernement. Lorsque les résultats des élections dégagent une majorité claire, ce rituel peut être une simple formalité. Mais étant donné le blocage politique actuel, ces consultations deviennent importantes.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    En avril dernier, les deux principales formations disposaient du même nombre de sièges à la Knesset, mais Benyamin Netanyahu avait le soutien d'une majorité des députés. Le choix du président était donc simple : malgré l'inimitié notoire qui le lie au Premier ministre, Reuven Rivlin avait reconduit son mandat.

    Cette fois-ci, le président - dont le rôle est habituellement surtout protocolaire - pourrait avoir un vrai poids politique. Sauf retournement de dernière minute, aucun des deux candidats au poste de chef de gouvernement ne devrait obtenir de majorité. Benyamin Netanyahu devrait se présenter devant le président avec un petit avantage en termes de soutien de députés. Mais son parti, le Likoud, est arrivé en deuxième position, derrière la coalition Bleu-blanc de Benny Gantz. Et dans une situation qui lui était plus favorable, il avait échoué en avril à former un gouvernement.

    Reuven Rivlin a promis de tout faire pour éviter de troisièmes élections et il ne fait pas confiance à Benyamin Netanyahu pour ne pas à nouveau dissoudre la Knesset en cas d'échec à former un gouvernement. Fait inhabituel, il a prévenu qu'il pourrait poursuivre ses discussions avec les candidats au poste de Premier ministre au-delà des premières consultations. Avant de confier le mandat à Benny Gantz ou Benyamin Netanyahu, Reuven Rivlin va chercher à peser pour la formation d'un gouvernement d'union.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.