GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: un policier a été tué par des «émeutiers» dans l'ouest (média d'Etat)
    • Washington et Séoul reportent leurs manoeuvres aériennes conjointes en «signe de bonne volonté» (Esper)
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    • Hong Kong: un policier a été blessé à la jambe par une flèche tirée par un manifestant (forces de l'ordre)
    Moyen-Orient

    Offensive turque en Syrie: Moscou avance ses pions et joue les intermédiaires

    media Supplétifs syriens des troupes turques dans la ville frontalière syrienne de Tal Abyad, le 15 octobre 2019. REUTERS/Khalil Ashawi

    La Russie sera-t-elle à même d’arracher une solution diplomatique auprès d’Ankara, une semaine après le déclenchement de l’offensive turque contre les Kurdes de Syrie ? C’est visiblement l’intention du Kremlin. Vladimir Poutine a eu un entretien téléphonique tard hier, mardi soir, avec Reccep Tayyip Erdogan. Il a proposé au président turc de venir à Moscou dans les « tous prochains jours ». Vladimir Poutine veut-il jouer les arbitres dans le conflit syrien ?

    avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    La proposition de Vladimir Poutine d'une rencontre à son homologue turc témoigne de la volonté de Moscou de jouer les intermédiaires entre Ankara et Damas. Avec, comme grand objectif, d'obtenir un accord sur le contrôle de la frontière.

    L’idée de la Russie c'est que ce soit le régime syrien et non les forces kurdes qui contrôlent les abords de cette frontière – cela permettrait à la Turquie retirer ses troupes. Une première partie de ce mécanisme a déjà été mise en place : c’est l’accord conclu entre Damas et les Kurdes de Syrie - Moscou doit maintenant jouer les intermédiaires entre Bachar al-Assad et Reccep Tayip Erdogan.

    Moscou ne veut pas d'affrontement direct

    C’est d’autant plus important que la Russie veut éviter tout affrontement direct entre l’armée syrienne et l’armée turque car il existe un scénario catastrophe pour la Russie dans la configuration actuelle : un conflit ouvert entre l’armée syrienne et la Turquie… Pourquoi ? Parce qu’alors Moscou se verrait contraint de choisir entre son allié Bachar al-Assad et un pays, la Turquie, qu’elle veut ménager, et qu’elle veut éloigner de l’OTAN.

    Le risque a été évité à Manbij puisque les Turcs ne se sont pas opposés à l’entrée des troupes syriennes dans la ville. Mais ce risque existe toujours. Et si la Russie a tout à gagner dans la situation actuelle puisqu' elle a les moyens de jouer les arbitres tout en renforçant son allié syrien, elle peut aussi tout perdre en laissant entraîner dans un conflit qui serait extrêmement dangereux pour elle… 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.