GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le grand pèlerinage chiite de Kerbala déplace les foules iraniennes

    media Le grand pèlerinage chiite annuel vers le tombeau de l'imam Hussein a lieu à Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad. AFP Photo

    Malgré les difficultés économiques dues aux sanctions américaines depuis plus d'un an, plus de 3,2 millions Iraniens se sont inscrits pour se rendre à Kerbala en Irak pour le grand pèlerinage chiite, qui correspond au quarantième jour du martyr de l'imam Hussein, troisième successeur du prophète Mahomet selon les musulmans chiites majoritaires en Irak, mais aussi en Iran. Cette année, les Iraniens sont encore plus nombreux que les années précédentes.

    De notre correspondant à Téhéran

    Quelque 3,2 millions personnes se sont inscrits sur un site internet créé spécialement à cet effet. L'inscription coûte l'équivalent de vingt euros. Avec cette inscription, les pèlerins n'ont plus besoin de visa pour aller en Irak et cet argent donne aux pèlerins une couverture sociale et médicale pendant leur séjour dans ce pays.

    L'Iran investit beaucoup

    Par rapport à l'année dernière, le nombre des pèlerins est en forte hausse puisque l'année dernière il y avait seulement 2 millions d'Iraniens présents pour Arbaeen. C'est donc une hausse de plus de 50% par rapport à l'année dernière. Les pèlerins ont commencé depuis plusieurs jours à se rendre en Irak et certains sont déjà revenus. Les cérémonies de deuil culminent samedi 19 octobre qui est le quarantième jour du martyr d'Imam Hussein.

    Les autorités iraniennes ont également mobilisé les grands moyens pour le pèlerinage. Des médecins, des membres du Croissant-Rouge, des employés des mairies chargés de nettoyage, des centaines d'autobus mais aussi un réseau internet et de téléphone portable ont été mobilisés ou créés en Irak pour aider les pèlerins. À la frontière, des parkings géants ont été créés pour les voitures des pèlerins. Certains pèlerins se rendent en voiture à la frontière, mais d'autres se rendent à pied depuis leur ville d'origine pour aller à Kerbala. Enfin, il y a ceux qui partent en avion pour aller à Bagdad, à Kerbala ou Najaf, mais leur nombre est plus réduit.

    Renforcer le chiisme par rapport au sunnisme

    C'est une démonstration de force pour l'Iran dans une région en pleine tension avec l'Arabie saoudite. Les autorités insistent sur le fait qu'il s'agit du plus grand pèlerinage musulman, puisque des dizaines millions de personnes, venant d'Irak, d'Iran mais aussi de l'Afghanistan, du Pakistan ou encore de l'Azebaïdjan, se rendent chaque à Kerbala pour Arbaeen. Le nombre des pèlerins est bien plus important que ceux qui font le pèlerinage de la Mecque. L'Iran, qui soutient les milices chiites en Irak, notamment le groupe Hachd al-Chaabi a considérablement renforcé son influence dans ce pays voisin, qui est dirigé par des groupes chiites. Plus de 60% de la population irakienne est en effet chiite.

    Le renforcement des liens entre les deux pays passent aussi par la religion et les différentes cérémonies de pèlerinage en Irak mais aussi en Iran, puisque les Irakiens représentent le premier groupe parmi les touristes étrangers qui viennent en Iran. Pour Téhéran, c'est aussi un moyen de renforcer le chiisme par rapport au sunnisme représenté par l'Arabie saoudite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.