GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    Moyen-Orient

    Le Drian en Irak pour négocier le transfert des jihadistes français de Syrie

    media Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian reçu par le Premier ministre irakien Adel Abdul Mahdi à Bagdad, le 17 octobre 2019. Iraqi Prime Minister Media Office/Handout via REUTERS

    Le chef de la diplomatie française est à Bagdad, ce jeudi 17 octobre, pour discuter de la possibilité de transférer et de juger en Irak des jihadistes étrangers, dont 60 Français, actuellement aux mains des Kurdes syriens.

    Avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wasserman

    Ce jeudi 17 octobre, Paris et Bagdad tentent de se mettre d'accord sur le sort des combattants étrangers retenus dans le Nord-Est syrien et la manière de les juger.

    Aucune annonce inédite n’a été faite pour l’heure par le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, en visite en Irak. Il a répété ce 17 octobre, lors d’une conférence de presse, ce qu’il avait dit les jours précédents :« Paris cherche à trouver une solution avec Bagdad pour mettre en place un dispositif afin de juger ces combattants. »

    Peine de mort

    Le ministre des Affaires étrangères irakien, Mohammed Ali al-Hakim, a pour sa part affirmé que Bagdad souhaitait au moins rapatrier l’ensemble des Irakiens en Syrie pour les juger sur son territoire.

    La question est donc de savoir si les autres étrangers, dont les Français, pourraient faire partie de ces transferts et à quelles conditions. Car faire juger ces ressortissants en Irak, sous la législation actuelle irakienne, serait contraire aux engagements internationaux de la France, dans la mesure notamment où l’Irak applique la peine de mort.

    ► À lire aussi : À la Une, le marchandage autour des jihadistes français en Irak

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.