GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Moyen-Orient

    Liban: le gouvernement retire sa taxe sur les applications de messagerie

    media Manifestation à Beyrouth jeudi 17 octobre dans la soirée. REUTERS/Mohamed Azakir

    Les Libanais ont laissé éclater leur colère contre la dégradation drastique de leurs conditions de vie en manifestant à travers tout le pays jusque tard dans la nuit de jeudi à vendredi.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Dans un mouvement spontané qui a fait tache d’huile dans tout le pays, des milliers de personnes sont descendues jeudi soir dans les rues de Beyrouth et des grandes villes libanaises, pour dénoncer la corruption de la classe politique en scandant des slogans appelant au départ du gouvernement ou à la « chute du régime ».

    Les conditions de vie se dégradent sensiblement depuis des semaines avec des grèves sectorielles et une pénurie de dollars, dans un pays dont l’économie est adossée au billet vert.

    La goutte qui a fait déborder le vase est une décision du ministre des Télécommunications d’imposer une taxe de 6 dollars par mois sur les conversations par WhatsApp et les autres messageries électroniques. Malgré l’annulation de sa décision jeudi soir, la colère des manifestants n’est pas tombée. Au contraire, des groupes de jeunes ont coupé à l’aide de bennes à ordure et de pneus enflammés la plupart des artères dans la capitale et les grandes villes, si bien que la circulation est devenue très difficile.

    Les forces de l’ordre se sont faites discrètes, évitant de se frotter aux manifestants, qui ont été quand même été repoussés lorsqu’ils ont tenté de pénétrer dans l’enceinte du Grand sérail, le siège du Premier ministre Saad Hariri.

    Le gouvernement se réunit ce vendredi sous la présidence du chef de l’État Michel Aoun pour tenter de désamorcer la crise. Mais ici à Beyrouth, beaucoup pensent qu’il est désormais trop tard.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.