GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    Moyen-Orient

    À Idleb, Bachar el-Assad affirme sa volonté de remporter la bataille

    media Image diffusée mardi 22 octobre 2019 par l'agence de presse officielle syrienne montrant le président Bachar el-Assad dans la province d'Idleb. SANA/Handout via REUTERS

    Le président syrien Bachar el-Assad a effectué ce mardi 22 octobre une visite inédite dans la région d'Idleb.

    La scène se passe à Al-Habit, une localité reprise il y a quelques semaines par l'armée syrienne appuyée par les forces russes. Les photos publiées sur le site de la présidence et reprises par les médias d'État montrent Bachar el-Assad entouré de militaires. Pour le président syrien, la « bataille d'Idleb » est essentielle pour « mettre fin au désordre et au terrorisme dans toutes les régions syriennes ».

    La province d'Idleb et des parties des provinces voisines de Hama, Lattaquié et Alep ont été pilonnées sans interruption par l'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, entre fin avril et fin août. Les forces du régime avaient amorcé début août une progression terrestre, s'emparant notamment de cette localité d'Al-Habit, avant qu'une trêve prononcée par la Russie ne suspende leurs opérations.

    Le message de Bachar el-Assad est clair : malgré cette trêve, l'homme fort de Damas a bien l'intention de poursuivre son opération de reconquête du territoire syrien, que ce soit par la force ou par le biais d'accords dits de « réconciliation », dont les termes s'apparentent davantage à une capitulation, imposés dans d'autres ex-fiefs insurgés.

    Lors de cette visite à Al-Habit, le président syrien a évoqué un autre front, celui créé par l'offensive turque dans le nord-est du pays. « Nous sommes prêts à soutenir toute résistance à l'agression turque », affirme-t-il, sans toutefois nommer les combattants kurdes de Syrie. Ces derniers ont récemment conclu un accord avec Damas, qui a permis à l'armée du régime de se redéployer dans des territoires qu'elle ne contrôlait plus depuis des années.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.