GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nucléaire: l’AIEA condamne l’attitude de l’Iran envers son inspectrice

    media L'ambassadeur de l'Iran à l'AIEA, Kazem Gharib Abadi, attend le début de la réunon du Conseil des gouverneurs au siège de l'AIEA, en Autriche, le 7 novembre 2019. REUTERS / Lisi Niesner

    Les 35 membres du Conseil des gouverneurs de l’AIEA se sont réunis ce jeudi 7 novembre à Vienne, en Autriche, siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Au menu de cette réunion spéciale : l’Iran, alors que Téhéran a annoncé avoir retiré l’accréditation d’une inspectrice de l’AIEA. Ce qui a fait naître quelques inquiétudes.

    Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

    Lors du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, l’Union européenne s’est dite « très préoccupée » par l’incident survenu en Iran avec une inspectrice de l’Agence onusienne, à laquelle Téhéran a retiré son accréditation.

    L’Union européenne a appelé l'Iran à s'assurer que les inspecteurs de l'AIEA puissent exercer leurs fonctions, semblant toutefois considérer l’incident comme clos. La mission américaine auprès de l’agence onusienne parle, elle, d’une « provocation scandaleuse ».

    ► À lire aussi : L’Iran franchit une nouvelle étape dans le retrait de l’accord sur le nucléaire

    Selon l'organisation iranienne de l'énergie atomique, l’inspectrice de l’AIEA aurait déclenché une alarme, lors d’un contrôle la semaine dernière à l’entrée de l’usine d’enrichissement de Natanz, faisant craindre qu’elle puisse porter sur elle « un produit suspect ». Son accréditation lui a donc été retirée.

    L’ambassadeur iranien auprès de l’AIEA a expliqué ce jeudi que Téhéran attendait de l’agence qu’elle coopère « de manière appropriée et autant que nécessaire » pour faire la lumière sur cet incident.

    À lire aussi : Nucléaire iranien: Emmanuel Macron annonce «une pression accrue»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.