GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: dans l'impasse militaire, Riyad en quête de dialogue avec les Houthis

    media Depuis 2015, l'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire pour soutenir le gouvernement yéménite face aux séparatistes houthis. REUTERS/Fawaz Salman

    L'Arabie saoudite a annoncé mercredi être en « contact » avec les rebelles houthis. Signe que Riyad a besoin de trouver une issue à la guerre au Yémen.

    L'Arabie saoudite a brisé un tabou mercredi en reconnaissant des « contacts » avec les rebelles houthis du Yémen qu'elle combat depuis 2015.

    L'intervention de la coalition commandée par l'Arabie saoudite a fait des milliers de victimes et provoqué un désastre humanitaire, sans pour autant vaincre la rébellion chiite des Houthis. C'est pourquoi le royaume saoudien cherche une issue autre que militaire, comme l'explique Helen Lackner, spécialiste du Yémen au Conseil européen pour les relations internationales (ECFR). « Il est très clair que c’est dans l’intérêt de l’Arabie saoudite de trouver une solution et de finir cette guerre qui initialement devait, selon les Saoudiens, probablement durer quelques semaines, rappelle-t-elle. Donc il est vraiment temps de trouver une solution. »

    À lire aussi : Vivre à Sanaa sous les bombes, « dans le noir » et « la peur au ventre »

    « Disons que les Saoudiens ne gagnent pas cette guerre, c’est parfaitement clair, poursuit la spécialiste. Ils doivent quand même s’en rendre compte maintenant, s’ils ne l’ont pas déjà fait. Le problème, la dernière fois qu’il y a eu des discussions, c’est qu’ils étaient vraiment sur le point d’avoir un accord, mais les deux côtés ne veulent pas perdre la face. Et les Houthis veulent en fait humilier les Saoudiens, et naturellement, les Saoudiens veulent au moins prétendre qu’ils n’ont pas perdu. »

    Mardi, le gouvernement yéménite et les séparatistes ont signé un accord de partage du pouvoir. Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU l'ont salué mercredi dans une déclaration approuvée à l'unanimité « les efforts de médiation du Royaume d'Arabie saoudite », estimant que « cet accord représente une étape positive et importante vers une solution politique globale et inclusive pour le Yémen ». Un accord « rendu possible » par Riyad a salué de son côté la France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.