GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Edouard Philippe aux grévistes: «Que chacun prenne ses responsabilités» pour Noël (au Parisien)
    Moyen-Orient

    Liban: nouvelle journée de mobilisation contre le pouvoir en place

    media Des Libanais sur la place des Martyrs à Beyrouth le 10 novembre dernier manifestaient contre le pouvoir en place. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Au Liban, le mouvement de contestation contre la corruption de la classe politique se poursuit depuis le jeudi 17 octobre alors que le président de la République n’a toujours pas désigné un successeur au Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri. Une forte mobilisation est attendue ce mardi pour dénoncer le retard dans la formation d'un nouveau gouvernement.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Le mouvement de contestation ne s’essouffle pas et une forte mobilisation est attendue ce mardi 12 novembre pour dénoncer le retard dans la formation d’un nouveau gouvernement et dans l’adoption de réformes économiques et sociales.

    Lycéens et étudiants, fer de lance des manifestations

    Le Liban sera de nouveau paralysé ce mardi 12 novembre. Le ministre de l’Éducation, un proche du leader druze Walid Joumblatt, qui soutient la contestation, a demandé aux écoles et aux universités de fermer leurs portes. Une grande partie des établissements scolaires et universitaires vont suivre sa consigne.

    Les banques aussi seront fermées après la grève ouverte décrétée par les employés du secteur. Lycéens et étudiants constitueront le fer de lance des manifestations de cette journée, qui auront lieu partout dans le pays. Un grand rassemblement est prévu dans le centre-ville de Beyrouth.

    Cette mobilisation a été décidée pour empêcher une séance parlementaire qui était destinée à voter une loi d’amnistie générale contestée et d’autres textes anti-corruption jugés insuffisants par les contestataires.

    Sous la pression de la rue, le président de la Chambre, Nabih Berry, qui est dans le collimateur des manifestants, a finalement décidé de reporter la séance à mardi prochain. Mais la journée d’action des contestataires a été maintenue.

    Un gouvernement avec des personnalités indépendantes

    Avant de procéder à la désignation d’un nouveau Premier ministre, le président de la République, Michel Aoun et son allié, le Hezbollah, veulent s’entendre avec les autres forces politiques sur la nature et la composition du prochain cabinet.

    Les contestataires, soutenus par Walid Joumblatt et le chef chrétien Samir Geagea, souhaitent un gouvernement composé de personnalités indépendantes.

    Michel Aoun et le Hezbollah veulent que les principales forces politiques soient représentées au sein de l’exécutif, aux côtés de technocrates. Le Premier ministre démissionnaire Saad Hariri, qui fait figure de favori pour se succéder à lui-même, est hésitant.

    Cette longue attente a des répercussions négatives sur la situation financière et économique du pays, qui frôle la catastrophe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.