GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pompeo promet une «réponse ferme» si l'Iran nuit aux intérêts américains en Irak
    Moyen-Orient

    Dans la bande de Gaza, le cessez-le-feu reste bancal

    media Des militants du Jihad islamique palestinien participent aux funérailles de leur camarade dans le sud de la bande de Gaza le 14 novembre 2019. REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa

    Dans la bande de Gaza, le calme semble être revenu après une semaine marquée par une escalade militaire meurtrière. 34 personnes ont été tuées dans le territoire palestinien lors de bombardements israéliens visant notamment des dirigeants du Jihad islamique. Un cessez-le-feu avait été décrété jeudi matin, mais sans être respecté de part et d'autre. Les armes semblent cette fois s’être tues.

    Avec notre envoyée spéciale à Gaza,  Marine Vlahovic

    C’est la première fois depuis mardi que la bande de Gaza connait une journée de calme, même s’il s’agit d’un calme très précaire. Malgré les raids israéliens de la nuit dernière sur des cibles du Jihad islamique, il n’y a toujours pas de riposte palestinienne.

    Le traditionnel rassemblement de la Grande marche du retourle long de la barrière de séparation a été annulé ce vendredi après-midi. En revanche, des manifestations contre le cessez-le-feu se sont poursuivies dans la journée et dans la soirée.

    Les participants demandent aux factions de reprendre les tirs de roquette pour venger les 34 Palestiniens. La division entre le Jihad islamique, qui a été ciblé par l’État hébreu, et le Hamas qui s’est tenu à l’écart, elle, devient plus visible.

    Venu présenter ses condoléances, l’un des leaders du mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza a été renvoyé ce vendredi après-midi du domicile du cadre du Jihad islamique visé par Israël et dont la mort a déclenché cette dernière escalade meurtrière.

    À lire aussi : Pourquoi un tel regain de tension entre Israël et Gaza?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.