GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)
    Moyen-Orient

    À Paris, une fresque pour dénoncer les ventes d'armes dans le conflit au Yémen

    media L'artiste yéménite Murad Subay pose devant sa fresque à Paris, le 19 novembre 2019. REUTERS/Christian Hartmann

    Ce mardi matin, à Paris, l'artiste yéménite Murad Subay a dévoilé une fresque géante pour attirer l'attention sur la guerre qui se déroule dans son pays et pour dénoncer les ventes d'armes de la France aux belligérants.

    Sur un mur de Paris, Murad Subay met la dernière touche à son oeuvre. À coups de bombes de peinture, l'artiste yéménite, actuellement en résidence en France, a dessiné trois immenses corps désarticulés en noir et blanc, sur fond rouge.

    « C'est une oeuvre intitulée “La dernière danse des morts”, qui essaie de montrer, à travers l'art, les effets de la guerre sur la population. Et c'est aussi pour envoyer un message. Il y a ce texte écrit au-dessus : “Sur le corps des Yéménites passent la guerre, l'hypocrisie internationale et les armes” ».

    La vente d'armes pointée du doigt 

    À côté de l'oeuvre de Murad Subay, sont affichés 250 000 noms de personnes qui ont signé des pétitions pour que la France arrête de vendre des armes aux belligérants.

    « À l'occasion de cette oeuvre artistique éphémère qui est dans la rue et qui va interpeller les Parisiens, c'est l'occasion pour nous aussi de déposer les pétitions qu'on a réunies depuis plusieurs mois, à plusieurs ONG, explique Aymeric Elluin, d'Amnesty International. On a plus de 250 000 signatures appelant Emmanuel Macron à cesser les ventes d'armes à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, qui sont parties au conflit ».

    La guerre au Yémen dure depuis 5 ans. Elle a fait des dizaines de milliers de morts et provoqué une grave crise humanitaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.