GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Mise en examen de Benyamin Netanyahu en Israël: un séisme politique

    media Les soutiens du Premier ministre Benyamin Netanyahu rassemblés devant son domicile après l'annonce de sa mise en examen, le 21 novembre 2019. REUTERS/Ronen Zvulun

    Le Premier ministre israélien a été inculpé hier jeudi dans trois affaires différentes pour corruption, fraude et abus de confiance. C'est la première fois dans l'histoire d'Israël qu'un chef de gouvernement en exercice est mis en examen. Un séisme pour le Likoud et la classe politique. Décryptage.

    Un mot figure ce matin à la Une de tous les journaux, de tous les médias : « corruption ». L’État d’Israël contre Benyamin Netanyahu. Et aussi la réaction très forte du Premier ministre israélien : « c’est une tentative de coup d’État », rapporte notre correspondant à jérusalem, Michel Paul. « La législation israélienne ne prévoit pas ce cas de figure. Le prévenu est aussi le Premier ministre », fait remarquer un éditorialiste. Un autre commentateur s'inquiète de la tactique adoptée par Netanyahu, celle de « la terre brûlée ». Tout comme Néron, il va contempler le pays tout entier en proie aux flammes avant qu’il n’accepte de quitter la résidence officielle rue Balfour à Jérusalem.

    Ilan Greilsammer : «il n'est pas concevable qu'on accepte d'avoir un nouveau gouvernement dirigé par B. Netanyahu»

    Ilan Greilsammer, professeur de sciences politiques à l'université Bar-Ilan de Tel-Aviv, est au micro de Raphaël Delvolvé

    22/11/2019 - par RFI Écouter

    « C’est une nouvelle ère qui s’ouvre », estime Israel Hayom, le journal proche du pouvoir. « C’est une période pleine de dangers », ajoute l'auteur de l’article. « Une journée triste », estiment plusieurs chroniqueurs, mais aussi un « événement important dans l'histoire du pays ». « Ce n’est que le début » titre Yediot Aharonot.

    La campagne électorale vient de commencer dans la classe politique israélienne, de nombreuses voix dans l’opposition s'élèvent pour réclamer la démission de Netanyahu. Plusieurs articles soulignent que des défis lui sont lancés également au sein de son propre parti le Likoud. Et Haaretz, le quotidien libéral, conclut son éditorial en proclamant : « Il faut mettre un terme à la campagne de destruction du Premier ministre. Et au plus tôt. »

    À lire aussi : la mise en examen de Benyamin Netanyahu est à la Une de la revue de la presse française

    Au Likoud, une « culture du chef »

    Selon l'historienne Frédérique Schillo, spécialiste d'Israël, ce « tremblement de terre politique qui pourrait bien changer le rapport de force au sein même du Likoud ».

    « Même avant cette mise en examen, il était question peut-être d’une primaire à l’intérieur de Likoud. L’un des principaux rivaux de Netanyahu, Gideon Sa’ar a dit qu’il était prêt à se présenter contre Netanyahu dans une primaire. Le problème c’est que le Likoud fait bloc derrière son chef, il y a une culture à droite du chef, et il y a une loyauté, même dans un moment comme celui que l’on vit maintenant. Mais, néanmoins, il y aura sans doute des frondeurs.

    Au Likoud, les politiciens et puis les électeurs ont commencé à voir que cela n’est pas tenable et que Benyamin Netanyahu a déjà perdu deux élections. Ils pourraient sans doute perdre encore les prochaines. La question est : est-ce que des frondeurs vont sortir du bois ?

    Aujourd’hui, Benyamin Netanyahu a fait en sorte qu’il n’y ait pas de successeurs, parce qu'il a coupé les têtes qui dépassaient, et il règne par la peur qu’il inspire. On se demande si des frondeurs pourraient oser le défier aujourd'hui. »

    Benyamin Netanyahu va s'accrocher au pouvoir

    Mais malgré cette décision historique de la justice, le bouleversement du paysage politique israélien n'est pas pour demain.

    « De nouvelles élections s’annoncent, mais il est à craindre que malgré ce tremblement de terre politique, Benyamin Netanyahu s’accroche au pouvoir et que les blocs ne changent pas. Aujourd’hui on s’oriente vers des élections début 2020 et ce serait toujours les mêmes leaders à la tête à la fois de l’opposition, Benny Gantz, avec un bloc de centre gauche et puis de l’autre côté, Benyamin Netanyahu qui va vouloir assumer à nouveau la tête du Likoud et d’un grand bloc de droite.

    Donc, malgré ce bouleversement qui remet en cause les institutions, parce que c’est assez intenable qu’un Premier ministre mis en examen reste à la tête de l’État, mais néanmoins il le fera et il voudra le rester. Je crains que, malgré tout, cela prenne du temps avant qu’il ait un véritable changement effectif dans la vie politique israélienne. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.