GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Au Liban, une fête nationale de l’indépendance marquée par la contestation

    media Le Liban fête ce vendredi 22 novembre le 76e anniversaire de la naissance de la république, c'est fête nationale et les Libanais occupent toujours la rue. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Le Liban célèbre vendredi 22 novembre son indépendance sous le signe du mouvement populaire, qui dure depuis le 17 octobre. Une forte mobilisation est attendue, avec des rassemblements prévus dans l'ensemble du pays. De leur côté, les autorités ont préféré annuler le traditionnel défilé militaire, se limitant à une cérémonie symbolique dans une caserne.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    En raison des circonstances exceptionnelles que traverse le Liban depuis plus d’un mois, les autorités ont annulé le traditionnel défilé militaire organisé tous les ans dans le centre-ville de Beyrouth, occupé depuis le 17 octobre par les manifestants. Les responsables politiques ont alors assisté ce jeudi matin, à un défilé militaire symbolique dans une caserne de la banlieue Est de Beyrouth.

    Le Premier ministre libanais Saad Hariri passe les troupes en revue ce 22 novembre, fête nationale du Liban. Une célébration compliquée par le contexte social et politique. REUTERS/Mohamed Azakir

    Le mouvement de contestation, lui, a appelé les Libanais à venir nombreux manifester dans un « défilé civil ». Cet événement illustre parfaitement la situation du Liban : un pouvoir politique contraint d’organiser discrètement un modeste défilé militaire, dans une caserne, et des manifestants qui investissent les places publiques.

    À écouter aussi : Liban, la contestation et les rumeurs

    Seuls ou en groupes, des centaines de personnes affluent depuis ce vendredi matin vers le centre-ville de Beyrouth. Pour célébrer l’indépendance, des événements sont prévus par les contestataires dans tout le Liban, en plus des rassemblements quotidiens qui se tiennent dans les grandes villes.

    L’un des points fort sera la « marche des expatriés ». Plusieurs centaines de Libanaises et de Libanais installés à l’étranger se sont donnés rendez-vous, ce vendredi, à Beyrouth. Ils partiront dans un convoi de bus de l’aéroport vers le centre-ville pour se joindre, en fin d’après-midi aux manifestants déjà sur place.

    À la veille de cette célébration, jeudi 21 novembre au soir, le président de la République Michel Aoun s’était adressé aux Libanais, en s’engageant une nouvelle fois à lutter contre la corruption et en appelant les manifestants à rejeter le discours de la haine et les accusations infondées.

    Pour mémoire, le 22 novembre 1943, le Liban, sous mandat français depuis 1920, accédait à l'indépendance après des manifestations populaires ayant rassemblé à la fois chrétiens et musulmans.

    À écouter aussi : Les raisons de la colère au Liban

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.