GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: le Hezbollah de plus en plus méfiant face au mouvement de contestation

    media Des Libanais manifestent à Saïda, le 1er décembre 2019. Mahmoud ZAYYAT / AFP

    Au Liban, l’impasse est totale, aucun nouveau gouvernement n’est en vue et le pays s’enfonce encore plus dans la crise économique. Dans cette situation inquiétante, quelle est la position du Hezbollah, puissant parti politique armé issu de la communauté chiite de ce pays ?

    Avec notre envoyé spécial dans le sud du Liban,Nicolas Falez

    Nabatieh est l’un des fiefs du Hezbollah. Barbe grisonnante soigneusement taillée, cet homme ne veut pas donner son nom et c’est avec méfiance qu’il considère désormais le mouvement de contestation qui dure depuis bientôt cinquante jours au Liban. « Les premiers jours, les 17, 18 et même 19 octobre, c’était des demandes justes et tout le peuple manifestait. Puis les ambassades ont commencé à s’ingérer et elles ont commencé à les manipuler, estime-t-il. C’est dirigé contre le Hezbollah, mais tant que nous avons un leader sage qui est Hassan Nasrallah, il n’y a pas de danger. »

    ► Liban : « Hariri était face à une équation impossible »

    Invisible à Nabatieh, le mouvement de contestation s’affiche à Saïda, toujours dans le sud du Liban. Les jeunes manifestants ont installé un campement sur une place où cette militante réfute les accusations du Hezbollah. « Nous ne sommes pas contre le Hezbollah ou contre quiconque, nous sommes la résistance ! insiste-t-elle. Ce gouvernement essaie de faire croire qu’au sein du mouvement certains en voudraient à telle ou telle confession, mais ce n’est pas le cas ! »

    Le Hezbollah est devenu incontournable dans le paysage politique libanais. Il soutient le président chrétien Michel Aoun et il comptait plusieurs ministres dans le gouvernement sortant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.