GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Première incursion terrestre de l'armée israélienne à Gaza

    media Une brigade d'infanterie de l'armée israélienne se déploie dans un champ, aux abords de la bande de Gaza, le 12 juillet 2014. REUTERS/Finbarr O'Reilly

    Alors qu’elle se cantonnait jusqu’à présent à des raids aériens, l’armée israélienne a effectué sa première incursion terrestre dans la bande de Gaza : dimanche 15 juillet, à l'aube, un accrochage a eu lieu entre un commando de la marine israélienne et des combattants du Hamas.

    Plus tard dans la matinée, les frappes israéliennes ont encore tué trois Palestiniens, dont un adolescent, portant à 166 le nombre de morts depuis le début des opérations de Tsahal il y a six jours. Israël a par ailleurs averti les populations du nord de l’enclave de l’imminence de bombardements massifs.

    Avec notre envoyé spécial à Gaza et notre correspondant à Jérusalem, Daniel Vallot et Michel Paul

    Il s’agissait, d’après l’armée israélienne, de rendre inopérant un site de lancement de roquettes à longue portée. Une unité des forces spéciales de la marine israélienne a été engagée dans l’opération – des sources militaires israéliennes ajoutent que des hélicoptères de combat et l'artillerie de marine ont également participé à l'opération. Des échanges de tirs ont eu lieu entre les soldats de Tsahal et les combattants palestiniens. Quatre soldats israéliens ont été légèrement blessés, selon un porte-parole de l’armée israélienne.

    Quelle a été l’issue de cet accrochage ? Les versions diffèrent selon les camps. L’armée israélienne affirme que l’opération est un succès, et que le site de lancement a été endommagé. De son côté, le Hamas affirme que les combattants palestiniens ont réussi à empêcher le commando de débarquer.

    Préparatifs pour une grande offensive au sol

    Quel que soit son bilan, il s’agit de la première opération au sol depuis le début de l’offensive israélienne, mardi 8 juillet. L’armée israélienne poursuit ses préparatifs en vue d’une offensive au sol de grande ampleur. Des colonnes de blindés et des pièces d’artillerie ont ainsi été ostensiblement déployées samedi, non loin du territoire palestinien.

    Les dirigeants israéliens continuent d’affirmer que cette offensive au sol sera mise en œuvre dans les prochains jours si les tirs de roquettes sur le territoire israélien devaient se poursuivre.

    Poursuite des bombardements aériens

    En attendant, les bombardements aériens continuent, au prix de nombreuses victimes côté palestinien : la nuit de samedi à dimanche a été marquée par des tirs de sommation, puis des frappes aériennes meurtrières. Dimanche matin, un adolescent de 14 ans, une femme de 44 ans et un homme touché lors d'un raid sur Beit Hanoun ont été tués, selon les services de secours palestiniens.

    Samedi soir déjà, un bombardement particulièrement sanglant avait fait près d’une vingtaine de morts à Gaza, en touchant une mosquée et la maison d’un responsable de la police de Gaza. Ces événements portent à 166 le nombre de morts depuis le début des opérations de Tsahal il y a six jours, soit quasiment le bilan total de la dernière opération militaire israélienne sur le territoire de Gaza, qui avait fait plus de 170 morts en novembre 2012.

    Un bilan qui devrait encore s'alourdir : le gouvernement israélien, qui s'est réuni dimanche pour décider de la suite de l'opération « Bordure de protection », a affirmé par la voix de son Premier ministre Benyamin Netanyahu qu'Israël allait frapper le Hamas avec de plus en plus d'intensité.


     ■ Israël menace de nouvelles frappes dans le nord de Gaza

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Dimanche matin, des tracts ont été lancés au-dessus de plusieurs localités du nord de la bande de Gaza, notamment Beit Lahiya. Il s'agit d'un ultimatum de l’armée israélienne aux dizaines de milliers d’habitants du secteur. « Quittez vos maisons d’ici à midi, sinon vous mettez en danger vos vies et celles de vos familles », peut-on lire sur ces tracts, dont le contenu a également été diffusé par téléphone et par SMS.

    Ce dimanche en début d'après-midi, aucun bombardement n'avait été rapporté dans la zone concernée, mais des milliers de Palestiniens avaient quitté le nord de Gaza pour le sud de l'enclave. Partis dans la précipitation cette nuit et au petit matin, certains ont trouvé refuge dans des écoles de l'UNRWA, l'agence des Nations unies chargée des réfugiés palestiniens. Beaucoup craignent que leur maison ne soit détruite en leur absence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.