GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: forte tension à Jérusalem et à la frontière de Gaza

    media Contrôle de police à l'entrée de la Vieille ville de Jérusalem, ce vendredi matin. REUTERS/Baz Ratner

    Les violences se poursuivent en Israël et en Cisjordanie. Ce vendredi matin, plusieurs incidents ont eu lieu - agressions à l'arme blanche et trois Palestiniens tués. Dans la Vieille ville de Jérusalem, où l’atmosphère était électrique ce matin, des mesures de sécurité impressionnantes ont été déployées dans la perspective de la grande prière qui s'est déroulée sans incident dans un quartier verrouillé par les forces de sécurité.

    Plusieurs incidents ont eu lieu ce vendredi en Israël, dans un contexte très tendu. A la frontière de Gaza, au moins cinq Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens. Plus tôt, quatre personnes, des arabes palestiniens ou israéliens, avaient été blessées à l'arme blanche par un juif à Dimona, dans le sud du pays. Une agression « fermement condamnée » par le Premier ministre Benyamin Netanyahu qui a assuré que la violence serait punie, d'où qu'elle vienne. Un policier israélien a également été poignardé à Jérusalem et son agresseur palestinien a été abattu, selon la police.

    Tension sur l'esplanade des mosquées

    La prière a eu lieu dans la rue pour des centaines de jeunes Palestiniens qui n’ont pas pu rejoindre l’Esplanade des mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, interdite aujourd’hui aux hommes de moins de cinquante ans. Une prière sous tension, rapporte notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon. L’imam qui officiait porte de Damas, l’une des entrées de la vieille ville, a appelé les jeunes à défendre leur lieu saint jusqu’à la mort. Jets de pierres, tirs ou attaques à l’arme blanche: tout est possible pour lutter contre les Israéliens, disait un jeune Palestinien de 24 ans.

    Après la prière, le face-à-face avec les policiers israéliens a été tendu, mais finalement il n’y a pas eu d’incident. A l’intérieur de la vieille ville de Jérusalem, où se trouve l’Esplanade, règne une ambiance lourde depuis ce matin.

    Les Palestiniens exclus de la Vieille ville

    Un dispositif sécuritaire impressionnant avait été mis en place avec un fort déploiement de policiers israéliens, postés derrière des barrières, tous les cinquante mètres. Dans ce dispositif, une grande nouveauté : des portiques de sécurité, comme dans les aéroports. Ils ont été installés dans les ruelles de la vieille ville contre les murs en pierre. L’objectif, selon les Israéliens, est de détecter les métaux pour éviter de nouvelles attaques au couteau, comme il y en a eu ces derniers jours dans la Vieille ville.

    Pour les Palestiniens, c'est une humiliation de plus, une entrave supplémentaire pour accéder à l’Esplanade des mosquées. Les Palestiniens sont d'ailleurs pratiquement absents de la vieille ville ce vendredi, alors que l’on est à Jérusalem-Est. Il n’y a que des policiers et des colons israéliens.

    Ces colons qui habitent en vieille ville ont décidé de se montrer et ont installé une tente à côté du lieu des attaques à l'arme blanche. Ils y ont pris leur petit déjeuner derrière un cordon de sécurité et sous l’œil de quelques vieux Palestiniens de la vieille ville.

    Portique détecteur de métaux installé dans la vieille ville à Jérusalem, en Israël, le 8 octobre 2015. REUTERS/Ronen Zvulun

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.