GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    • France: Carmat annonce une première implantation à l'étranger de son coeur artificiel

    Arabie Saoudite

    media

    Situation géographique
    Pays du Moyen-Orient occupant la majeure partie de la péninsule arabique, l'Arabie saoudite (2 149 690 km²) est limitrophe de la Jordanie, de l'Irak et du Koweït au nord, du Qatar à l'est, des Emirats arabes unis et du sultanat d'Oman au sud-est, et du Yémen au sud. Elle est bordée par la mer Rouge à l'ouest et le golfe Persique à l'est.

    Capitale : Riyad (5,1 millions d'habitants)

    Régime politique : Monarchie théocratique

    Démographie
    Population : 28,08 millions d'habitants
    Densité : 13,06 hab./km²
    Indice de fécondité : 3,0
    Croissance démographique : 2,9 %
    Espérance de vie : Femmes : 75 ans - Hommes : 73 ans

    Société
    Ethnies : Arabes (90 %)
    Langues : arabe
    Religions : islam (100%)
    Alphabétisation : 87 %
    Développement humain : 57e / 186 pays (PNUD 2013)

    Economie
    Monnaie : riyal
    Croissance : 5,97 %
    Inflation : 5 %
    PIB par habitant : 20 540 $
    Dette publique : 5,3 % du PIB

    Chronologie
    23 septembre 1932 : proclamation du royaume d'Arabie saoudite par Abdel Aziz ibn Saoud, descendant des fondateurs du premier Etat saoudien, après trente ans de reconquête du territoire.
    1938 : découverte du pétrole en Arabie saoudite, qui en détient les réserves les plus importantes et deviendra le premier producteur mondial.
    1953 : décès du roi Abdel Aziz. Son fils Saoud lui succède.
    1964 : le roi Saoud est déchu et son demi-frère Fayçal proclamé roi.
    1975 : assassinat du roi Fayçal, artisan de la modernisation du pays. Il est remplacé par son demi-frère Khaled.
    1982 : décès du roi Khaled. Son demi-frère Fahd lui succède.
    1990 : le 2 juillet, une bousculade dans un tunnel de Mina fait 1 426 morts parmi des pèlerins, asiatiques pour la plupart.
    2003 : début d'une vague d'attentats revendiqués par Al-Qaida.
    2005 : élections municipales, premier scrutin (réservé aux hommes) de l'histoire du pays. Décès du roi Fahd. Son demi-frère Abdallah, qui lui succède, lance des réformes sur le plan intérieur et renforce l'influence internationale du pays.
    2013 : Le 11 mars, l'Arabie saoudite envoie ses soldats à Bahreïn pour contenir la contestation du régime sous couvert de l'accord de défense qui prévaut pour les membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

    2014
    5 mars : le pays rappelle son ambassadeur au Qatar, comme le Bahreïn et les Emirats arabes unis, pour cause du « non-respect » par Doha de l'accord de sécurité signé à Riyad en novembre 2013, de son refus de s'entendre sur une politique unifiée et de s'engager à « garantir la non-ingérence de façon directe ou indirecte dans les affaires internes de chacun des pays membres par le biais d'individus, d'organisations et de médias hostiles ».
    29 mars : en visite, le président américain Barack Obama remet une récompense à la militante saoudienne des droits de la femme, Maha al-Muneef.
    15 avril : le chef du service de renseignements saoudiens, le prince Bandar ben Sultan, est contraint de démissionner.
    30 avril : le ministère de la Santé annonce la mort de deux personnes touchées par le coronavirus MERS, portant à 107 le nombre de décès par la maladie dans le royaume.
    3 juin : les autorités révisent à la hausse le nombre de cas d'infection par le virus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), désormais considéré comme responsable de 282 morts.
    26 août : décapitation d'un Saoudien condamné à mort pour meurtre : l'ONG de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch (HRW),  s'inquiète de l'augmentation du nombre d'exécutions dans le royaume, soulignant que 19 personnes ont été exécutées en 17 jours.

    2015
    9 janvier :
    un blogueur saoudien reçoit 50 coups de fouet pour "insulte envers l'islam". Raef Badaoui avait été condamné en mai 2014 à dix ans de prison, une amende d'un million de riyals (267.000 dollars) et 1 000 coups de fouet répartis sur 20 semaines.
    23 janvier
    : mort du roi Abdallah à l’âge de 90 ans. Son demi-frère Salmane, 79 ans, lui succède et nomme par décret le prince Mohammed ben Nayef futur prince héritier.
    2 mars : libération d’Abdallah al-Khalidi, vice-consul d'Arabie saoudite à Aden, enlevé il y a trois ans au Yémen par Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). La libération du diplomate intervient quelques jours après une décision de l'Arabie saoudite de transférer son ambassade de Sanaa, contrôlée par la milice chiite des Houthis, à Aden, en signe de soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi.
    5 mars : Mohammed al-Bajadi, membre fondateur d'une des rares associations de défense des droits de l'Homme en Arabie saoudite, est condamné à dix ans de prison.
    29 avril : le roi Salman prive son demi-frère le prince Moukrine de son statut de prince héritier au profit de son neveu, le ministre de l'Intérieur Mohammed ben Nayef, et élève son fils, le prince Mohammed ben Salman, ministre de la Défense, au deuxième rang dans l'ordre de succession.
    7 juin : la Cour suprême confirme la peine de 10 ans de prison et de 1.000 coups de fouet contre le blogueur saoudien Raif Badaoui pour "insulte à l'islam". Une fondation sera créée en septembre pour défendre la liberté de la presse et d'expression.
    6 août : 15 morts et une dizaine de blessés dans l'attaque d'une mosquée fréquentée par les forces spéciales, revendiquée par l’Etat islamique.
    11 septembre : au moins 111 personnes sont tuées et 400 blessées lorsqu'une grue s'effondre sur la Grande Mosquée de La Mecque. Quatre jours plus tard, le roi Salman sanctionne le puissant groupe saoudien Ben Laden, responsable de la tragédie.
    22 octobre : plus de 2 200 personnes sont tuées lors d'un gigantesque mouvement de foule sur le site de Mina, près de La Mecque, ce qui constitue la catastrophe la plus meurtrière de l'histoire du hajj.

    2016
    3 janvier : le ministre des Affaires étrangères annonce la rupture des relations diplomatiques avec l'Iran, après l'attaque de son ambassade à Téhéran et la violente réaction iranienne à l'exécution du cheikh al-Nimr.
    6 janvier : le prix du baril de pétrole passe sous le seuil des 35 dollars, suite au conflito irano-saoudien.
    7 janvier : le gouvernement iranien interdit l'entrée de tous les produits saoudiens ou expédiés depuis l'Arabie saoudite et accuse l'aviation saoudienne d'avoir délibérément bombardé son ambassade à Sanaa, au Yémen.
    10 janvier : la Ligue arabe apporte son soutien à l'Arabie saoudite dans le conflit avec l'Iran.
    19 février : l'Arabie saoudite, déçue par l'attitude des autorités libanaises dans l'affrontement géopolitique qui l'oppose à l'Iran, annonce avoir interrompu son aide de trois milliards de dollars à l’armée libanaise.
    7 mai : le ministre du Pétrole, Ali al-Naïmi, l'homme le plus influent au sein de l'Opep, est limogé et remplacé par Khaled al-Faleh, nommé ministre de l'Energie, de l'Industrie et des Ressources minières, selon un décret du roi Salmane qui a procédé à un large remaniement de son gouvernement.
    4 juillet : trois kamikazes font exploser leurs bombes près de mosquées dans trois villes d'Arabie saoudite, dont la sainte Médine.
    19 octobre : l'Arabie saoudite s’ouvre aux capitaux étrangers et lance un grand emprunt international de plusieurs milliards de dollars.
    31 octobre : remaniement gouvernemental : le ministre des Finances Ibrahim ben Abdel Aziz Al-Assaf est limogé par un décret du roi Salmane alors que le pays tente de mener à bien des réformes pour compenser la baisse des revenus du pétrole.

    2017
    17 février : pour la première fois une femme est portée à la tête d’une institution gouvernementale. Sarah Al-Souhaimi prend les commandes de la bourse.

    Documentation RFI, février 2017

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.