GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Chine

    media

    Situation géographique
    La République populaire de Chine est un Etat d’Asie orientale délimité par 22 000 km de frontières terrestres partagées avec 14 pays et une façade maritime de 18 000 km sur la mer Jaune, la mer de Chine orientale et la mer de Chine méridionale.
    La Chine est frontalière de la Mongolie et de la Russie au nord, de la Corée du Nord au nord-est, du Vietnam, du Laos, de la Birmanie, du Bhoutan et du Népal au sud, de l'Inde au sud et à l'ouest, du Pakistan, de l’Afghanistan et du Tadjikistan à l'ouest, du Kirghizstan et du Kazakhstan au nord-est.
    La Chine est le troisième pays du monde par sa superficie (9,5 millions de km²).

    Capitale : Pékin (10,18 millions d’habitants)

    Régime politique : République

    Démographie
    Population : 1,35 milliard d’habitants
    Densité : 141,55 hab./km²
    Indice de fécondité : 1,7
    Croissance démographique : 0,5 %
    Espérance de vie : Femmes : 76,5 ans - Hommes : 73,9 ans

    Société
    Ethnies : 56 reconnues officiellement, dont les Han qui représentent 92 % de la population
    Langues : mandarin, wu, cantonais, min, jin, xiang, hakka, gan
    Religions : taoïstes, bouddhistes, musulmans, chrétiens
    Taux d’alphabétisation : 95 %
    Développement humain : 91e/187 pays (PNUD 2014)

    Economie
    Monnaie : yuan
    Croissance : 7,7 % (2013)
    Inflation : 2,63 %
    PIB par habitant : 6 379 $
    Dette publique : 22,39 % du PIB

    Chronologie
    1949 : proclamation de la République populaire de Chine par Mao Zedong, président du Parti communiste chinois (PCC).
    1950 : l'armée chinoise envahit le Tibet.
    1958 : le "Grand bond en avant", politique de production industrielle forcée et de collectivisation des terres, se solde par un désastre économique et une gigantesque famine.
    1959 : soulèvement antichinois au Tibet. Fuite du dalaï-lama en Inde.
    1966 : début de la "Révolution culturelle", répression contre les élites et les cadres du parti.
    1971 : admission de la Chine à l'ONU, à la place de Taïwan.
    1976 : mort de Mao Zedong.
    1978 : réformes économiques lancées par Deng Xiaoping, au pouvoir en décembre.
    1989 : manifestations étudiantes en faveur de la démocratie en avril, réprimées dans le sang en juin.
    1993 : Jiang Zemin devient président de la République populaire de Chine.
    1997 : rétrocession de Hongkong par le Royaume-Uni.
    1999 : rétrocession de Macao par le Portugal.
    2001 : adhésion de la Chine à l'OMC.
    2003 : Hu Jintao succède à Jiang Zemin à la présidence.
    2008 : émeutes antichinoises au Tibet. Séisme dans le Sichuan, 87 000 morts. Jeux Olympiques à Pékin.
    2009 : violences interethniques meurtrières au Xinjiang.
    2010 : la Chine devient la deuxième économie mondiale en termes de PIB.
    2012 : Bo Xilai, dirigeant de la province de Chongqing briguant de hautes fonctions à la tête de l'Etat, est impliqué dans une affaire criminelle et financière. Démis de ses fonctions, il est exclu du Parti. Regain de tension avec le Japon à propos des îles Diaoyu (Senkaku pour le Japon) que revendiquent les deux pays. Manifestations antijaponaises en Chine.

    2013
    17 janvier : l'ancien premier ministre japonais Yukio Hatoyama présente des excuses pour les crimes de guerre commis en Chine dans les années 30 par le Japon.
    14 mars : Xi Jinping, secrétaire général du Parti communiste chinois, est officiellement désigné nouveau président de la Chine, pour un mandat de 10 ans. Li Keqiang est nommé Premier ministre.
    17 mars : le nouveau Premier ministre, Li Keqiang, promet d'éradiquer la corruption, ajoutant que "cet effort demandera que l'on s'attaque aux intérêts de certains".
    20 avril : un tremblement de terre dans le Sichuan fait 186 morts et plus de 11 000 blessés.
    8 juillet : l'ancien ministre des Chemins de fer, Liu Zhijun, est condamné à la peine de mort avec un sursis de 2 ans, pour corruption (évaluée à plus de 10 millions de dollars), et 10 ans de prison pour abus de pouvoir. Le tribunal a également ordonné la confiscation de tous ses biens et avoirs.
    25 juillet : Bo Xilai, ancien membre du Bureau Politique du Comité central du Parti communiste chinois, est inculpé pour corruption, détournement et abus de pouvoir. Sa femme, Gu Kailai, est suspectée d'implication dans le meurtre d'un ressortissant britannique, Neil Heywood, mort dans sa chambre d'hôtel à Chongqing en novembre 2011.
    9 août : 2,8 millions de personnes sont sinistrées à la suite des pluies diluviennes sur le nord-est de la Chine.
    11 septembre : la Chine revendique sa souveraineté sur les îles Huangyan et leurs eaux adjacentes, contre l'avis des Philippines.
    22 septembre : verdict dans le procès de Bo Xilai, condamnation à la prison à vie, qui sera confirmé en appel le 25 octobre.
    23 novembre : le gouvernement annonce la création d'une zone aérienne de défense en mer de Chine orientale, incluant les îles Senkaku, sous contrôle du Japon, et revendiquées par la Chine et Taïwan.
    14 décembre : la Chine réussit à poser la sonde spatiale chinoise Chang'e 3 sur la lune.
    28 décembre : l'Assemblée nationale populaire (ANP) approuve l'abolition des camps de rééducation par le travail mis en place en 1957, ainsi que la fin de la politique de l'enfant unique.

    2014
    11 février : première réunion formelle entre hauts responsables chinois et taïwanais depuis 1949, rencontre qualifiée d'historique.
    16 avril : grève géante en Chine : un mouvement de plus de 30 000 salariés proteste contre des prestations sociales qui leur sont défavorables.
    22 mai : au moins 31 personnes sont tuées dans un attentat à Urumqi, la capitale de la région musulmane chinoise du Xinjiang, dernier signe d'une radicalisation d'une frange de la population ouïghoure, en lutte contre la tutelle chinoise et accusée par Pékin de "terrorisme" et d'islamisme.
    30 juin : la mort du régulateur bancaire chinois Li Jianhua, 48 ans, d'une overdose de travail alerte l'opinion publique. 600 000 chinois perdraient la vie chaque année à cause de l'épuisement au travail.
    23 juillet : le blogueur et homme d'affaires Dong Rubin est condamné à six ans et demi de prison, jugé coupable de s'être livré à des « activités illégales » et d'avoir « inventé et diffusé des rumeurs en ligne par appât du gain ».
    28 juillet : des affrontements au Xinjiang, région musulmane du nord-ouest de la Chine, font "une centaine" de morts et de blessés, selon un groupe de défense des Ouïghours, principale ethnie de la région.
    29 juillet : mise en examen, par la police interne du Parti communiste, de Zhou Yongkang, un des personnages les plus puissants du régime durant la décennie 2002-2012.
    3 août : violent séisme dans le sud-ouest du pays, qui fait environ 400 morts et près de 2.000 blessés.
    23 septembre : l’intellectuel ouïghour Ilham Tohti est condamné à la prison à vie pour «séparatisme».
    28 septembre : des manifestants prodémocratie occupent le coeur de la ville de Hong Kong tant que le gouvernement chinois ne leur accordera pas les réformes politiques promises après la rétrocession à la Chine de l'ancienne colonie britannique en 1997.
    24 octobre : 21 pays signent à Pékin un protocole d'accord visant à établir en Asie une "Banque asiatique d'investissements dans les infrastructures" (AIIB), conçue comme un contrepoids à la Banque mondiale ou à la Banque asiatique de développement.
    29 octobre : obsèques en grande pompe, à Shenyang, en présence de 800 officiels, anciens combattants et membres des familles des victimes, de 437 de ses soldats tués pendant la guerre de Corée (1950-1953), dont les dépouilles ont été remises par Séoul.
    30 décembre : la Chine inaugure un site internet consacré aux îles Diaoyu dont elle dispute la souveraineté au Japon. Le site présente des documents officiels, des cartes et une chronologie appuyant la thèse chinoise selon laquelle cet archipel inhabité est historiquement rattaché à la Chine. Une nouvelle étape du différend territorial qui empoisonne les relations entre les deux pays voisins et rivaux.

    2015
    31 mars : les autorités ferment des dizaines de parcours de golf, un sport "élitiste" devenu un des symboles du train de vie jugé trop luxueux des hauts fonctionnaires.
    1er juin : naufrage du navire de croisière L'"Etoile de l'Orient" (le Dongfangzhixing) dans le Yangtsé avec 456 personnes à bord. La liste des décès confirmés est de 77 passagers, et celle des rescapés de 14 survivants, dont le capitaine du bâtiment.
    20 juillet : création de la New Development Bank, la nouvelle banque de développement fondée par les pays membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).
    12 août : deux gigantesques explosions sur le port de Tianjin (nord-est) : 139 morts, plus de 30 disparus, 700 blessés.
    29 octobre : le gouvernement autorise désormais tous les couples à avoir deux enfants, mettant fin à 35 ans d’une politique censée garantir une évolution démographique stable, considérée pendant longtemps comme la seule garantie pour pouvoir nourrir 1,4 milliards de citoyens.
    1er novembre : 1er sommet trilatéral depuis trois ans et demi réunissant la Chine, le Japon et la Corée du Sud, à Séoul, en Corée du Sud, finalisé par une déclaration de bonnes intentions d’une portée plutôt limitée. Mais les relations entre les trois voisins sont si détériorées que la tenue même de ce sommet est considérée comme un succès.
    7 novembre : le président chinois Xi Jinping s'entretient avec son homologue taiwanais Ma Ying-jeou, une première depuis l'issue de la guerre civile, lorsque les deux entités se sont séparées de fait (1949), après la victoire des communistes de Mao et l'exil des nationalistes du président Chiang Kaï-chek sur l'île de Taiwan, qu'on appelait alors Formose.
    26 novembre : la journaliste dissidente Gao Yu est libérée pour raisons médicales mais reste assignée à résidence. Un tribunal a réduit sa peine de sept à cinq ans de prison.
    27 novembre : six ans de prison pour l’activiste Guo Feixiong, nom de plume de Yang Maodong ; trois ans et deux ans et demi pour Liu Yuandong et Sun Desheng. Les trois hommes avaient participé en 2013 à des manifestations de soutien pour un journal victime de censure.
    4 décembre : lors du sommet Chine-Afrique à Johannesburg, en Afrique du Sud, le président chinois promet 60 milliards de dollars d'aide au continent, principalement sous la forme de prêts, malgré la baisse de sa croissance. Ce même jour, un tribunal condamne Fu Zhibin, auteur d’un livre critique sur le Parti communiste chinois, à une peine de un an et dix mois de prison.
    6 décembre : une quinzaine de militants des droits des travailleurs est arrêtée dans le cadre d'une vaste opération qui touche la région de Canton, dans le sud du pays.
    8 décembre : pour la première fois, face à un indice élevé de pollution, les autorités réagissent en déclenchant l’alerte rouge pour trois jours.
    15 décembre : selon une organisation de défense des travailleurs chinois basée à Hong Kong, novembre aura été de loin le mois le plus chaud de l'année avec 300 grèves ou incidents répertoriés par le China Labour Bulletin. Selon la même source, 2 300 conflits sociaux ont éclaté cette année en Chine continentale, presque deux fois plus qu’en 2014 (1 200 évènements répertoriés sur la même période).
    19 décembre : Pékin à nouveau placée sous alerte rouge à la pollution, pendant cinq jours. Les habitants de la capitale ont été avertis alors que le ciel était encore bleu. C'est la première fois que les autorités émettent une alerte préventive, avant que la pollution n'arrive.
    20 décembre : au moins 91 personnes, selon un dernier bilan officiel, sont portées disparues à Shenzhen, dans le sud de la Chine, après une coulée de boue dévastatrice.
    22 décembre : Pu Zheqiang, avocat célèbre pour sa liberté de ton et ses critiques acerbes du pouvoir, est condamné à trois ans de prison avec sursis. Il a été arrêté en mai 2014 après avoir participé à une réunion commémorant le 25e anniversaire du massacre de la place Tiananmen.
    30 décembre : la journaliste Ursula Gauthier est expulsée du pays après six années passées à Pékin. Les autorités lui reprochent un article daté du 18 novembre dernier dans lequel, suite aux attentats de Paris, la journaliste évoquait les "arrières pensées" de Pékin dans son combat contre le terrorisme et la question de la répression de la minorité ouïghoure du Xinjiang.

    2016
    4 janvier : les cotations boursières sont suspendues pour la journée après une forte chute des indices de 6,85 % à Shanghai et de 8,19 % à Shenzen. Le 7, moins d'une heure après l'ouverture, les bourses chinoises sont fermées pour la journée, comme le prévoit un mécanisme de sécurité. C'est la deuxième fois en une semaine que l'on assiste à une clôture anticipée. Shanghai chute de plus de 7 %, après un lundi noir.
    10 janvier : à Hong Kong, quelque 6 000 manifestants se rassemblent devant le siège du gouvernement pour protester contre la disparition des cinq employés de la librairie Causeway Bay, qui édite et vend des ouvrages critiques envers le gouvernement.
    1er février : 21 personnes sont arrêtées après la découverte d'une vaste escroquerie financière qui a fait 900 000 victimes, des épargnants qui plaçaient leur argent auprès de la société Ezubao, en échange de taux d'intérêt nettement supérieurs à ceux du système bancaire. Le montant de la fraude atteint les 7 milliards d'euros.
    8 février : de violents affrontements à Hong Kong font plusieurs dizaines de blessés, suite à une intervention de la police pour déloger des vendeurs ambulants dans le quartier de Mongkok.
    16 février : plus de 9 000 habitants d’une zone rurale de la province du Guizhou, dans le sud-est du pays, sont déplacés pour l'installation du plus grand radio télescope du monde qui couvre une surface équivalente à 30 terrains de football. Il doit permettre de rechercher des traces de vie extraterrestre. Inauguration en juillet.
    20 février : le gouvernement limoge et remplace le chef de l'autorité de régulation boursière, Xiao Gang, qui fait les frais de la crise des Bourses chinoises qui ne cessent de chuter depuis l'été dernier. La majorité des investisseurs et des petits porteurs y ont perdu leurs économies. La Chine reproche à Xiao Gang ne pas avoir réussi à stabiliser les marchés, notamment lors du mini-krach qu'a connu la Bourse de Shanghai début janvier.
    24 février : Pékin déploie des systèmes de surveillance en mer de Chine selon le Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS) basé à Washington, qui dénonce la présence de batteries anti-aériennes sur des îlots de la mer de Chine méridionale et des radars dans des récifs contestés des Spratleys.
    29 février : ouverture du procès de trois figures de la « révolution des parapluies », trois leaders étudiants des grandes manifestations de 2014, à Hong Kong. Les manifestants réclamaient à l’époque des élections libres pour la désignation du gouverneur de la cité-Etat. Les supposés meneurs du mouvement sont aujourd’hui accusés d’avoir organisé des « rassemblements illégaux ». Ils seront reconnus coupables le 21 juillet, le verdict tombe le 15 août : Joshua Wong et deux autres leaders étudiants du mouvement de contestation démocratique sont condamnés à des travaux d'intérêt général.
    5 mars : adoption d'un nouveau plan quinquennal à l'occasion de la réunion annuelle du Parlement. Couvrant la période 2016-2020, il fixe un vaste programme de dépenses dans les infrastructures pour relancer l'économie et «édifier la société de moyenne aisance» voulue par le Parti communiste.
    8 mars : selon les chiffres publiés par les douanes chinoises, les exportations se sont effondrées de plus de 25 % au mois de février. C’est le plongeon le plus fort enregistré depuis 2009.
    4 avril : la Chine n’est pas épargnée par l’enquête «Panama Papers». Plusieurs personnalités et proches du clan présidentiel figurent en bonne place sur la liste de ceux qui auraient dissimulé leurs actifs dans des paradis fiscaux via des sociétés-écrans.
    16 mai : Xu Qin, l'homme le plus riche de Chine, est arrêté et accusé depuis un mois d'une immense fraude financière, de près de 5,4 milliards d'euros. Il a dû présenter ses excuses sur la chaîne publique chinoise, comme il en est d'usage.
    21 mai : au lendemain de l’investiture de la nouvelle présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, la Chine hausse le ton et rappelle à Taïwan que si le principe d’«une seule Chine» n'est pas reconnu, le pays coupera officiellement ses contacts avec l’île.
    1er juin : le collectif des Mères de Tiananmen - des parents, amis et proches des victimes - publie une lettre, où il fait état du harcèlement policier dont ses membres font l’objet, et demande à la population de ne pas oublier la répression des manifestations pro-démocratie, menée par l’armée chinoise sur la place centrale de Pékin, qui a fait en 1989 des centaines, voire des milliers de morts.
    16 juinle géant américain Disney inaugure à Shanghai son premier parc d'attractions en Chine continentale.
    4 juillet : condamnation à la perpétuité d'un proche conseiller de l'ex-président Hu Jintao, Ling Jihua, tombé en disgrâce en 2012, et reconnu coupable de corruption, dans un procès totalement opaque.
    12 juillet : la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye estime que la Chine n'a pas, historiquement, de raison valable de revendiquer les eaux de la mer de Chine méridionale. Une zone riche en ressources énergétiques notamment. Pékin a d'ores et déjà rejeté le jugement, qui donne raison de fait aux Philippines, à l'origine de la plainte.
    28 juillet : une nouvelle réglementation donne aux citoyens le droit de prendre en photo et de filmer des policiers en exercice. Une annonce des autorités qui fait suite à la mort mystérieuse d'un jeune père de famille en détention, Lei Yang, le 7 mai dernier.
    2 août : ouverture du procès de quatre avocats qui avaient disparu l'année dernière lors d'une vague de répression d'une ampleur inédite à travers tout le pays, devant un tribunal de la ville portuaire de Tianjin. Deux jours plus tard, l'avocat défenseur des droits de l’homme Zhou Shifeng est condamné à sept ans de prison, deux de ses collègues étant déjà été condamnés la veille.
    25 août : les scientifiques dévoilent le modèle d’un robot qui doit atterrir sur Mars en 2020. Ce projet en dit long sur les ambitions du pays qui cherche à se donner un statut international.
    26 août : la Chine annonce qu’elle accueillera des soldats de l’armée syrienne dans le but de les former dans le domaine médical et humanitaire.
    4 septembre : élections législatives à Hong Kong, des candidats favorables à une rupture avec Pékin font leur entrée au Parlement. Au total, 2,2 millions de Hongkongais se sont déplacés (sur 7,3 millions d’habitants) soit un taux de participation de 58 %, contre 53 % en 2012 et 45 % en 2008.

    Documentation RFI, septembre 2016

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.