GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Liberia

    media

    Situation géographique
    Pays d’Afrique de l’ouest de 111 370 km², baigné par l’océan Atlantique, le Liberia est frontalier de la Sierra-Leone au nord-ouest, de la Guinée au nord et de la Côte d’Ivoire à l'est.

    Capitale : Monrovia (1,1 million d'habitants)

    Régime politique : République

    Démographie
    Population : 4,19 millions d'habitants
    Densité : 37,63 hab/km²
    Indice de fécondité : 4,9
    Croissance démographique : 2,7 %
    Espérance de vie : femmes : 61,2 ans
    Hommes : 59,3 ans

    Société
    Ethnies : Kpellé, Bassa, Krou, Mano…
    Langues : anglais (off.)
    Religions :chrétiens (40%), religions traditionnelles (40%), musulmans (20%)
    Alphabétisation : 42,94 %
    Développement humain : 175e / 187 pays (PNUD 2014)

    Economie
    Monnaie : dollar libérien
    Croissance : 8,1 % (2013)
    Inflation : 7,58 %
    PIB par habitant : 422 $
    Dette publique : 27,25 % du PIB

    Chronologie
    26 juillet 1847 : indépendance de la plus ancienne république d’Afrique noire, fondée en 1822 sous l’impulsion des Etats-Unis pour des esclaves noirs affranchis.
    1943 : William Tubman est élu président et restera à la tête du pays jusqu’à sa mort en 1971.
    1971 : William Tolbert lui succède.
    1980 : Samuel K. Doe prend le pouvoir par un coup d'Etat.
    1990 : assassinat de Samuel K. Doe.
    1990-1997 : guerre civile.
    1997 : Charles Taylor remporte l’éléction présidentielle.
    1999-2003 : rébellion lancée à partir du nord du pays. Charles Taylor, inculpé de crimes de guerre par un Tribunal international en Sierra Leone, quitte le pouvoir et le pays pour un exil au Nigeria.
    2003 : le nouveau président Gyude Bryant est investi pour diriger le gouvernement de transition.
    2005 : Ellen Johnson Sirleaf est élue présidente et devient la première femme à la tête d’un Etat africain.
    2011 : le 24 août, référendum constitutionnel, le premier depuis 25 ans. Le 17 septembre, prorogation d'un an du mandat de la MINUL. Le 7 octobre, la présidente Ellen Johnson-Sirleaf et Leymah Gbowee, militante de la société civile, reçoivent le prix Nobel de la paix. Le 11 octobre, premier tour de l'élection présidentielle. Ellen Johnson-Sirleaf sera réélue le 8 novembre.
    2012 : le 16 janvier, l'opposition reconnaît la victoire de la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Elle sera investie le lendemain en présence d'Hillary Clinton. Le 6 février, entrée en vigueur de la première loi dans l'histoire du pays sur la protection des enfants. Le 26 avril, l'ancien président Charles Taylor est reconnu coupable de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par le TSSL. Il est condamné à 50 ans de prison le 30 mai.
    2013 : le 4 janvier, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) annonce la fin de sa vaste opération de rapatriement de dizaines de milliers de réfugiés libériens, initiée en 2005. 155 560 réfugiés libériens ont pu rentrer chez eux. Le 18 septembre, le Conseil de sécurité de l'ONU proroge jusqu'au 30 septembre 2014 le mandat de Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL).

    2014
    13 juin : le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) reçoit une requête demandant le transfert de l'ancien président libérien Charles Taylor vers le Rwanda. Il est emprisonné en Angleterre depuis sa condamnation à cinquante ans de prison pour crimes contre l'humanité.
    2 juillet : une épidémie d'Ebola touche le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, ayant déjà provoqué 399 décès. Le 30, le gouvernement ferme toutes ses écoles "sans exception", ainsi que tous les marchés dans les zones frontalières, pour tenter d'empêcher une propagation de l'épidémie d'Ebola qui sévit dans la région.
    6 août : la présidente Ellen Johnson Sirleaf, relevant "l'ampleur et l'échelle de l'épidémie, la virulence et la mortalité du virus Ebola", décrète l'état d'urgence pour 90 jours et prévient que "le gouvernement prendrait des mesures extraordinaires, y compris, si nécessaire, la suspension de certains droits et privilèges".
    20 août : la présidente décrète un couvre-feu général et la mise en quarantaine de deux quartiers urbains, dont un dans la capitale, face à la progression inexorable de l'épidémie d'Ebola dans le pays, le plus touché par le virus.
    9 septembre : devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le ministre libérien de la Défense, Brownie Samukai, dresse un constat accablant de l'épidemie d'Ebola en forme d'appel au secours : la maladie "se propage comme un feu de forêt, dévorant tout sur son passage", a-t-il lancé, assurant que "l'existence du Liberia est gravement menacée".
    2 octobre : le Liberia annonce que toutes ses régions sont touchées par le virus Ebola.
    13-15 octobre : grève du personnel de santé pour le versement des rémunérations promises en raison de l'épidémie d'Ebola. Les Etats-Unis s'engagent à verser 5 millions de dollars pour les dédommager portant leur aide à un total de 142 millions de dollars.
    16 octobre : la ministre des Transports, Angela Cassell-Bush, se met volontairement en quarantaine à la suite du décès de son chauffeur personnel, du virus Ebola.

    2015
    9 mai : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce la fin du virus Ebola, après n’avoir constaté aucun nouveau cas de cette maladie durant une période de 42 jours.

    2016
    23 mars : le gouvernement ferme sa frontière avec la Guinée, suite à la réapparition du virus Ebola dans ce pays et les 5 morts recensés.
    26 mai : le Conseil de sécurité de l'Onu lève les dernières sanctions contre le Liberia.
    4 juin : la présidente Ellen Johnson Sirleaf nommée présidente de la Cédéao.
    30 juin : le pays reprend le contrôle de sa sécurité intérieure avec le transfert par la Mission des Nations unies au Liberia (Minul) de ses responsabilités.

    2017
    1er février : les voyages des responsables gouvernementaux sont suspendus pour deux mois, décision prise par la présidente Ellen Johnson Sirleaf au cours d’une réunion consacrée à la situation économique du pays.
    10 octobre : présidentielle 1er tour. Selon les chiffres provisoires de la Commission électorale, l'ancien footballeur et actuel sénateur, George Weah est en tête dans onze comtés sur quinze. Un second tour pourrait l’opposer au vice-président sortant Joseph Boakai. Cependant, les contestations se multiplient. Le 6 novembre, à la veille du second tour, la Cour suprême annonce la suspension du processus électoral pour mener une enquête suite aux accusations de fraude.

    Service de la Documentation RFI, novembre 2017

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.