GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juillet
Vendredi 21 Juillet
Samedi 22 Juillet
Dimanche 23 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 25 Juillet
Mercredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Russie

    media

    Situation géographique
    D'une superficie de 17 millions de km², la Fédération de Russie, qui s'étend de l'est de l'Europe à l'Asie orientale sur plus de 9000 km, est le plus vaste Etat de la planète. Elle est limitée au nord par l'océan Arctique, à l'est par l'océan Pacifique, à l’ouest par la Norvège, la Finlande, la mer Baltique, l'Estonie, la Lettonie, la Biélorussie et l'Ukraine, au sud par la mer Noire, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, la mer Caspienne, le Kazakhstan, la Mongolie, la Chine et la Corée du Nord. L'enclave russe de Kaliningrad, sur la mer Baltique, est frontalière de la Lituanie et de la Pologne. La Fédération de Russie est composée de 7 districts fédéraux et de 86 unités administratives régionales.

    Villes : Moscou (capitale, 10,5 millions d’habitants), Saint-Petersbourg, Novossibirsk, Nijni Novgorod, Ekaterinbourg

    Régime politique : République fédérale

    Démographie
    Population : 143,5 millions d'habitants
    Densité : 8,39 hab./km²
    Indice de fécondité : 1,6
    Croissance démographique : 0,06 %
    Espérance de vie : Femmes : 76,3 ans - Hommes : 64,9 ans

    Société
    Langues : russe
    Religions : orthodoxes, musulmans
    Alphabétisation : 99,68 %
    Développement humain : 57e / 187 pays (PNUD 2014)

    Economie
    Monnaie : rouble
    Croissance : 0,6 % (2014)
    Inflation : 6,76 %
    PIB par habitant : 14 037 $
    Dette publique : 13,4 % du PIB

    Chronologie
    1917 : révolution de Février. Le tsar Nicolas II abdique, mettant fin à l'Empire russe, et la Russie devient une république. Révolution d'Octobre : le parti bolchevik, révolutionnaire et marxiste, prend le pouvoir sous la direction de Lénine.
    1922 : création de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), successivement dirigée par Joseph Staline (1924-1953), Nikita Khrouchtchev (1956-1964), Leonid Brejnev (1964-1982), Youri Andropov (1982-1984), Konstantin Tchernenko (1984-1985).
    1985 : Mikhaïl Gorbatchev, nouveau dirigeant réformateur de l'URSS, met en place un programme de libéralisation économique et politique.
    1989 : chute des régimes communistes en Europe de l'Est et du Mur de Berlin. Premières élections législatives libres en URSS.
    1990 : mouvements en faveur de l'indépendance dans les républiques soviétiques de Lituanie, d'Estonie et de Lettonie, réprimés par l'armée russe. La République de Russie proclame sa souveraineté.
    1991 : en juin, Boris Eltsine est élu président de la République de Russie au suffrage universel. En août, une tentative de coup d'Etat conservateur échoue. Les républiques soviétiques proclament une à une leur indépendance. En décembre, la fin de l'URSS est entérinée par la création d'une Communauté d'Etats indépendants (CEI) et la démission de Mikhaïl Gorbatchev. Boris Eltsine devient le premier président de la Russie postsoviétique.
    1994-1996 : première guerre de Tchétchénie, république indépendantiste du Caucase russe.
    1998 : le 25 juillet, l'ancien officier du KGB, Vladimir Poutine, devient directeur du FSB, son équivalent post-soviétique.
    1999 : nomination de Vladimir Poutine au poste de Premier ministre le 9 août. Début de la seconde guerre de Tchétchénie en septembre suite à des attentats attribués par le Kremlin à des extrémistes tchétchènes. Démission de Boris Eltsine le 31 décembre, remplacé par Vladimir Poutine.
    2000 : Vladimir Poutine est élu président de la Fédération de Russie dès le premier tour, le 26 mars.
    2002 : en juin, la Russie devient membre à part entière du G8. En octobre, une prise d'otages menée par un commando tchétchène dans un théâtre de Moscou se solde par la mort de plus de 160 personnes.
    2003 : Mikhaïl Khodorkovski, patron de la compagnie pétrolière Ioukos, est arrêté pour évasion fiscale après avoir soutenu l'opposition libérale à Vladimir Poutine. Il sera condamné à huit ans de prison en 2005 et à quatorze ans en 2010.
    2004 : réélection de Vladimir Poutine dès le premier tour le 14 mars. En septembre, une prise d'otages menée par des rebelles tchétchènes dans une école de Beslan (Ossétie du Nord, république du Caucase russe), se solde par la mort de plus de 300 personnes après l'assaut des forces russes.
    2006 : assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa.
    2007 : victoire du parti présidentiel aux élections législatives en décembre.
    2008 : Dmitri Medvedev est élu président de la Fédération de Russie en mars. Vladimir Poutine, qui ne pouvait se représenter selon la Constitution, devient Premier ministre. En août, la Géorgie lance une offensive militaire contre les régions séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, soutenues par la Russie qui intervient militairement en Géorgie et reconnaît l'indépendance des deux régions.
    2009 : Moscou annonce en avril la levée de l'état d'exception et la fin des "opérations antiterroristes" en Tchétchénie.
    2010 : double attentat en mars dans le métro de Moscou, attribué à la rébellion islamiste du Caucase. En avril, Dmitri Medvedev et Barack Obama signent le traité Start, portant sur la réduction de leurs arsenaux nucléaires.
    2011 : attentat en janvier à l'aéroport Domodedovo de Moscou, revendiqué par la rébellion islamiste du Caucase. Le 4 décembre, victoire aux législatives du parti Russie unie, dirigée par le Premier ministre Vladimir Poutine (plus de 49 % des voix). L'opposition, dénonçant de vastes fraudes, s'engage dans une contestation sans précédent dans le pays depuis les années 1990, mobilisant des milliers de personnes.

    2012
    4 mars : Vladimir Poutine remporte l'élection présidentielle dès le premier tour avec 64 % des voix. L'opposition et des observateurs dénoncent un scrutin entaché de fraudes. Les manifestations de grande ampleur se succèdent, occasionnant des centaines d'interpellations. Vladimir Poutine nomme en mai Dmitri Medvedev à la tête du gouvernement.
    17 août : trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot sont condamnées à deux ans de camp pour avoir chanté une "prière punk" anti-Poutine dans une cathédrale moscovite en février.

    2013
    23 mars : le milliardaire russe Boris Berezovski, opposant de longue date du président russe, décède dans des circonstances mystérieuses.
    1er août : l'ancien consultant des services secrets américains, Edward Snowden, accusé par les Etats-Unis d'espionnage, et coincé à l'aéroport de Moscou depuis plus d'un mois, obtient l'asile politique temporaire d'un an.
    20 décembre : l'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski sort de prison après avoir été gracié par le président  Poutine.
    23 décembre : Mikkhaïl Kalachnikov, père du légendaire fusil d'assaut soviétique qui porte son nom, décède à 93 ans.

    2014
    7 au 23 février : le pays organise à Sotchi les Jeux olympiques les plus chers de l'histoire : 37 milliards d'euros.
    27 février : des hommes armés pro-russes s'emparent du siège du Parlement et du gouvernement à Simféropol en Ukraine. Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch obtient de la Russie la garantie de sa sécurité. Le lendemain, Kiev accuse Moscou «d'invasion armée et d'occupation» après la prise de contrôle de deux aéroports en Crimée.
    1er mars : à la demande de Vladimir Poutine, le Parlement approuve une intervention armée en Ukraine.
    6 mars : le Parlement de Crimée demande à Vladimir Poutine le rattachement de la péninsule à la Russie et annonce un référendum le 16 mars.
    11 mars : le Parlement de Crimée adopte une déclaration d'indépendance à l'égard de l'Ukraine, déclaration jugée légale par Moscou. Angela Merkel évoque "une annexion" de la Crimée par la Russie.
    16 mars : les habitants de la péninsule ukrainienne ont massivement dit oui au référendum pour le rattachement à la Russie, avec 96,6 % d'opinion favorable.
    18 mars : le président russe signe avec les nouveaux dirigeants pro-russes de Crimée un accord historique sur le rattachement de cette péninsule du sud de l'Ukraine à la Russie.
    10 avril : le géant russe Gazprom achète l'opérateur public du Kirghizistan pour un dollar symbolique, promettant au pays une baisse des prix et des investissements pour développer la production.
    17 avril : les Occidentaux, Kiev et Moscou concluent un accord à Genève pour une désescalade rapide des tensions en Ukraine au bord de l'éclatement. Cet accord prévoit notamment le désarmement des groupes armés illégaux et l'évacuation des bâtiments occupés. Dans l'Est de l'Ukraine, les séparatistes refusent le compromis de Genève.
    24 avril : l'opposant numéro un Alexeï Navalny est assigné à résidence pour encore 6 mois lors de la première audience à huis clos d'un nouveau procès pour escroquerie qui pourrait lui valoir jusqu'à 10 ans de camp.
    9 juin : cinq hommes sont condamnés à des peines allant de 12 ans à la perpétuité pour le meurtre en 2006 de la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa.
    15 juillet : le déraillement d'une rame du métro de Moscou provoque la mort de 22 personnes et fait plus d'une centaine de blessés.
    16 juillet : l'Union européenne et les États-Unis durcissent leurs sanctions contre la Russie pour son rôle dans la crise en Ukraine. D'autres sanctions économiques seront adoptées le 29.
    22 juillet : le président Vladimir Poutine signe une nouvelle loi réprimant les manifestations non autorisées, qui peuvent coûter à leurs auteurs jusqu'à 5 ans de détention.
    7 août : la Russie interdit l'importation de fruits, de légumes, de viandes, de poissons, de lait et de produits laitiers en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège, en réponse à la nouvelle série de sanctions infligées par les Etats-Unis et l'Union européenne à Moscou en raison de son rôle dans la crise Ukrainienne.
    20 octobre : la Russie étend son embargo sur les produits agroalimentaires européens aux abats, farines animales, gras et autres produits dérivés bovins, porcins et issus de la volaille. Le même jour, le soir, décès du président du groupe pétrolier Total, Christophe de Margerie, dans le crash de son avion privé à l'aéroport de Vnoukovo, à Moscou. Quelques jours plus tard, les enquêteurs russes placent en garde à vue le chef des nettoyeurs de pistes, le responsable du contrôle des vols, l'aiguilleuse du ciel qui contrôlait le décollage de l'avion et son supérieur.
    15 décembre : la chute vertigineuse de la monnaie russe, à l'origine d'une flambée des prix, tourne au krach historique. Le rouble perd 10 % de sa valeur, l’une des pires journées depuis la période suivant le défaut de la Russie en 1998.
    30 décembre : l'opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny est reconnu coupable par la justice russe de détournement de fonds au détriment d'une filiale de la société française Yves Rocher et condamné à trois ans et six mois de prison avec sursis.

    2015
    25 février
    : la Russie lance de vastes manoeuvres militaires impliquant environ 2.000 soldats dans la région de Pskov (ouest), frontalière de l'Estonie et de la Lettonie. Depuis le début de la crise ukrainienne, la Russie a effectué une série de manoeuvres militaires, dénoncées par les autorités ukrainiennes et l'Otan.
    27 février : l'opposant russe et ancien vice-premier ministre Boris Nemtsov est assassiné en plein centre de Moscou, devant le Kremlin, dans la nuit du 27 février. Plus de 70.000 personnes lui rendent hommage lors d’une grande marche le dimanche 1er mars.
    23 juin : l'Union européenne prolonge, jusqu'à fin janvier 2016, les lourdes sanctions économiques décrétées contre la Russie pour son rôle présumé dans le conflit en Ukraine. Le lendemain, le président Poutine prolonge, jusqu'en juin 2016, l'embargo sur la plupart des produits alimentaires occidentaux en réponse aux sanctions économiques à son encontre.
    20 octobre : le président syrien Bachar el-Assad rencontre à Moscou son homologue Vladimir Poutine pour le remercier "pour son «aide» dans le conflit syrien".
    31 octobre : un avion civil s'écrase dans la péninsule du Sinaï, en Egypte, peu après son décollage de la cité balnéaire de Charm el-Cheikh. A son bord, 224 personnes dont sept membres d'équipage, aucun survivant.
    24 novembre : un avion de chasse russe est abattu à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Ankara assure que l’appareil avait violé son espace aérien et qu’elle va saisir l’Otan et l’ONU. Moscou a de son côté fait savoir que l'avion lui appartenait et qu'il «se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien». Le 26, 60 hommes d'affaires turcs qui assistaient à une foire commerciale à Krasnodar, dans le sud de la Russie près de la mer Noire, sont emprisonnés pour une infraction à la législation sur le séjour des étrangers. Moscou attend des excuses d'Ankara, qui s'y refuse, et a engagé des représailles économiques en bloquant toute importation de produits turcs. Le 27, le gouvernement turc annonce que le corps du pilote du bombardier russe a été ramené de Syrie en Turquie et va être remis à un représentant russe.
    30 décembre : au moins une personne est tuée et 11 autres sont blessées dans une fusillade revendiqué par le groupe Etat Islamique dans un site touristique au Daguestan russe, république du Caucase en proie à une rébellion islamiste.

    2016
    21 janvier : selon les conclusions de l'enquête britannique, Alexandre Litvinenko, ex-agent du KGB mort en novembre 2006 à Londres, a été empoisonné au polonium dans une opération des services secrets russes (FSB) « probablement approuvée » par Vladimir Poutine en personne.
    27 janvier : la grippe porcine a déjà fait 22 morts à Saint-Petersbourg depuis le début de l'hiver.

    Documentation RFI, janvier 2016

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.