GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Aujourd'hui
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Swaziland

    media

    Situation géographique
    Pays d’Afrique australe enclavé entre l'Afrique du Sud et le Mozambique, le territoire du Swaziland s’étend sur 17 363 km². A l’ouest, le pays est dominé par des montagnes, tandis qu’à l’est, le plateau du Lubombo sépare le Swaziland du Mozambique.

    Régime politique : Monarchie absolue

    Capitale : Mbabane (62 630 habitants)

    Démographie
    Population : 1 067 000 habitants
    Densité : 61,49 hab./km²
    Indice de fécondité : 3,2
    Croissance démographique : 1,2 %
    Espérance de vie : Femmes : 48 ans - Hommes : 49 ans

    Société
    Ethnies : Swazis, Zoulous, Tsongas, Shangaans
    Langues : anglais (officielle), swazi, afrikaans, zoulou
    Religions : zionistes (40 %), catholiques (20 %), animistes (30 %), musulmans (10 %)
    Alphabétisation : 87 %
    Développement humain : 141e / 186 pays (PNUD 2013)

    Economie
    Monnaie : lilangeni
    Croissance : -2,91 % (2012)
    PIB par habitant : 3 831 $
    Dette publique : 18,3 % du PIB

    Chronologie
    6 septembre 1968 : proclamation de l’indépendance du royaume du Swaziland, ancienne colonie britannique.
    1973 : le roi Sobhuza suspend la Constitution, dissout le Parlement et instaure l'état d'urgence.
    1978 : adoption d'une nouvelle constitution qui interdit les partis politiques et renforce les pouvoirs du roi. Formation d’un parlement élu au suffrage indirect par le peuple.
    1982 : décès du roi Sobhuza. Régence assurée par la reine Dzeliwe.
    1986 : intronisation du roi Mswati III qui dissout le Conseil suprême du Royaume.
    1990 : le Pudemo, parti d’opposition interdit, revendique des réformes constitutionnelles.
    1992 : le roi Mswati III dissout le Parlement.
    1996 : nomination d’un nouveau Premier ministre, Sibusiso Dlamini, sous la pression des syndicats qui luttent pour la démocratisation du pays.
    1998 : élections législatives boycottées par l'opposition.
    2000 : grève générale à l'appel des syndicats contre le régime monarchique.
    2003 : en octobre, élections législatives boycottées par l’opposition syndicale. En novembre, nomination de Themba Dlamini comme Premier ministre.
    2005 : en avril, un rapport de l'ONU indique que le Swaziland est le pays le plus touché par l'épidémie de sida (40% des femmes enceintes sont positives au VIH). En juillet, ratification par le roi Mswati III d’une nouvelle Constitution instaurant la liberté d’association mais interdisant les partis politiques.
    2006-2008 : série de troubles lors de manifestations de l’opposition à Mbabane.

    2008 : en septembre, élections législatives. En octobre, nomination de Barnabas Dlamini comme Premier ministre. En novembre, arrestation pour terrorisme de Mario Masuku, leader du Pudemo, qui sera libéré l’année suivante.

    2010 : en juin, attentats anonymes contre des cibles gouvernementales et du parti de l'opposition. Le 1er mai, Sipho Jele, membre du Mouvement démocratique élu du peuple - parti d'opposition interdit par le pouvoir - est arrêté dans le cadre de la loi de 2008 sur la lutte contre le terrorisme. Il est retrouvé mort dans sa cellule. En novembre, alerte émise par des ONG au sujet de la crise sanitaire frappant le Swaziland (double épidémie de SIDA et de tuberculose).

    2011 : en février-mars, manifestations massives contre le régime. Le 12 avril, les forces de sécurité répriment une révolte inspirée du "printemps arabe" au cours de laquelle les manifestants réclament des réformes démocratiques et économiques. La corporation des avocats est en grève d'août à novembre, afin de protester contre la suspension et le limogeage du juge de la Haute Cour, accusé d'avoir critiqué le roi. En octobre, le ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles est démis de ses fonctions pour avoir refusé d'autoriser le limogeage du juge. Malgré la répression, l'ancien leader syndicaliste Jan Sithole fonde, en septembre, le Swaziland Democratic Party.

    2013 : le 20 septembre, les élections législatives sont remportées par le parti Swadepa, dirigé par l'opposant Jan Sithole.

    2014
    23 avril : la police interpelle plusieurs militants de partis d'opposition interdits en marge du procès du rédacteur en chef du magazine politique The Nation et d'un défenseur des droits de l'homme, accusés d'avoir écrit des articles critiquant la justice du royaume.
    25 juillet : un journaliste et un avocat des droits de l’homme sont condamnés à deux ans de prison pour avoir publié des articles critiquant le gouvernement et le système judiciaire du pays.

    2015
    28 août : au moins 38 jeunes filles sont mortes et des dizaines d'autres grièvement blessées dans un accident de la route alors qu'elles se rendaient à la fête traditionnelle de la danse des roseaux, organisée deux jours plus tard.

    2016
    11 janvier : le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) attribue au Swaziland la plus grande part du marché du sucre kenyan, évaluée à 60.000 tonnes par an.
    21 janvier : le "Fish and Wildlife Service" des Etats-Unis approuve le transfert de 18 éléphants de réserves du Swaziland vers des zoos américains, selon lui pour préserver ces animaux menacés par la sécheresse qui sévit actuellement dans le pays.
    1er février : la sécheresse qui touche le pays depuis octobre menace environ 4 000 emplois dans l'industrie sucrière.
    16 août : le pays prend la présidence de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) lors du 36e sommet de l'organisation régionale. Le roi Mswati III prend officiellement les rênes de l'organisation pour un an. C'est la première fois que le pays occupe ce poste et cela fait polémique.

    2017
    24 juillet : selon une étude présentée lors de la conférence internationale de recherche sur le sida, à Paris, le Swaziland, pays du monde le plus touché par le sida avec près d'un tiers des adultes infectés par le virus, a réussi à diviser par deux le nombre de nouvelles contaminations en cinq ans. L'annonce a été faite par Velephi Okello, du ministère de la Santé.
    19 août : le roi Mswati III passe la présidence de la SADC au président sud-africain Jacob Zuma.

    Service de la Documentation RFI, août 2017

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.