GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Thaïlande

    media

    DR

    Situation géographique
    Baignée par le golfe de Thaïlande à l'est, la Mer d'Andaman et l'océan Indien à l'ouest, frontalière de la Birmanie à l'ouest, du Cambodge et du Laos à l'est, de la Malaisie au sud, la Thaïlande couvre un territoire de 513.115 km2. Le territoire, peu élevé, est occupé par une plaine centrale drainée par le Menam-Chao Phraya et le Mékong, les reliefs se concentrant surtout au nord et à l'ouest.

    Capitale : Bangkok (8,2 millions d’habitants)

    Régime politique : monarchie constitutionnelle à régime parlementaire

    Démographie
    Population : 66,7 millions d’habitants 
    Densité : 130,15 hab./km² 
    Indice de fécondité : 1,4
    Croissance démographique : 0,35 %
    Espérance de vie : Femmes : 77,6 ans - Hommes : 70,9 ans

    Société
    Ethnies : Thaï (dont Lao et Shan), Malais, Cambodgiens, Chinois et peuples "montagnards" du Nord (Meo, Lahu, Yao, Lisu, Lawa, Lolo, Karen)
    Langues : Thaï (officielle), anglais
    Religions : Bouddhistes (95 %), musulmans (5 %)
    Alphabétisation : 93,5 %
    Développement humain : 89e / 187 pays (PNUD 2014)

    Economie
    Monnaie : Baht
    Croissance : 0,7 % (2014)
    Inflation : 2,19 %
    PIB par habitant : 5 480 $
    Dette publique : 45,2 % du PIB

    Chronologie
    1782 : Rama Ier, fondateur de la dynastie actuelle, établit sa capitale à Bangkok.
    1907 : traité frontalier franco-siamois, puis en 1909, avec les Britanniques. Grâce à une diplomatie habile tout au long du XIXe siècle, le Siam échappe à la colonisation tout en nouant des relations diplomatiques avec les nations européennes.
    1932 : coup d’Etat militaire, le Siam devient une monarchie constitutionnelle.
    1939-1945 : le Siam est rebaptisé Thaïlande (pays des Thaï). Bangkok remporte une victoire militaire sur les Français au Cambodge, s'allie au Japon et déclare la guerre aux Alliés anglo-saxons. Le 17 septembre 1945, les résistants antijaponais prennent le pouvoir.
    1946 : accession au trône du roi actuel Bhumibol Adulyadej, Rama IX.
    1947-1992 : forte instabilité politique et nombreux coups d’Etat. Le pays connaît une succession de régimes militaires presque ininterrompue.
    1997 : le 2 juillet, la dévaluation du baht, la monnaie thaïlandaise, est le point de départ d'une brutale crise monétaire et financière en Asie du Sud-Est. En septembre, une nouvelle constitution démocratique est adoptée. Le 7 novembre 1997, le démocrate Chuan Leekpai remporte les législatives et dirige un gouvernement qui restaure la crédibilité financière de la Thaïlande.
    2001 : le parti Thaï Rak Thaï, dirigé par M. Thaksin Shinawatra, remporte les élections législatives. Thaksin Shinawatra est élu premier ministre par le Parlement.
    2004 : en janvier, la rébellion musulmane reprend dans le Sud thaïlandais, peuplé de Malais. Le 26 décembre, un raz-de-marée dans l'océan Indien dévaste les côtes de la Thaïlande, particulièrement l'île touristique de Phuket.
    2005 : reconduction du Premier ministre, Thaksin Shinawatra, après une nouvelle victoire du Parti Thai Rak Thai aux législatives.
    2006 : le 19 septembre, alors que Thaksin Shinawatra se trouve à New York, un groupe de généraux royalistes renverse le gouvernement, suspend la Constitution et décrète la loi martiale.
    2007 : en juin, les avoirs de Thaksin Shinawatra sont gelés sur décision de justice. Nouvelles élections législatives en décembre et formation du gouvernement de Samak Sundaravej, dirigeant du Parti du Peuple, proche de Thaksin.
    2008 : élection en décembre par le Parlement d'Abhisit Vejjajiva, leader du Parti Démocrate, principal parti d’opposition, comme nouveau Premier ministre, sous la pression des « chemises jaunes » (le mouvement royaliste et anti-Thaksin) qui avaient bloqué les aéroports du pays pendant les mois de novembre et décembre.
    2009 : les "chemises rouges", loyales à Thaksin, multiplient les manifestations contre le Premier ministre Abhisit. Sous leur pression, le sommet de l’ASEAN qui devait se tenir à Pattaya en avril est annulé.
    2010 : en janvier, la Cour suprême confisque la moitié de la fortune de Thaksin, jugé coupable d’abus de pouvoir. Le 14 mars, des dizaines de milliers de « chemises rouges » s’installent à Bangkok pour réclamer la démission du premier ministre. L’état d’urgence est instauré le 7 avril. Le 10, de violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre font 25 morts. Le 22 avril, cinq grenades explosent lors d’un face-à-face entre manifestants pro et antigouvernementaux. Le 24 mai, les autorités émettent un mandat d'arrêt contre l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra pour "terrorisme", l'accusant d'être impliqué dans les violences en marge des manifestations des "chemises rouges".
    2011 : le 9 mai, le gouvernement annonce des élections législatives anticipées le 3 juillet. A cette occasion, l'opposition proche de l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra remporte la majorité absolue et obtient 265 sièges sur les 500 de la Chambre des représentants. Yingluck Shinawatra - soeur de Thaksin - devient alors la première femme Premier ministre de Thaïlande.

    2013
    D
    ébut novembre : un projet de loi d'amnistie qui aurait exonéré l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra d'une condamnation pour corruption déclenche une crise politique.
    11 novembre : le rejet de cette loi d'amnistie par le Sénat ne calme pas le mouvement mené notamment par le mouvance « jaune » du Parti démocrate de l'ancien Premier ministre Abhisit Vejjajiva. Les manifestants réclament notamment le départ du gouvernement dirigé par Yingluck Shinawatra, accusée de vouloir « blanchir » son frère.
    3 décembre : les manifestants envahissent le siège du gouvernement. Yingluck Shinawatra quitte la capitale pour rejoindre la station balnéaire de Hua Hin.
    8 décembre : 152 parlementaires démissionnent. Le lendemain, la Première ministre Yingluck Shinawatra dissout l'Assemblée nationale et convoque de nouvelles élections qui devraient se tenir le 2 février 2014.

    2014
    22 janvier : état d'urgence à Bangkok pour une durée de 60 jours : le centre-ville est en partie paralysé par les opposants qui réclament la démission de la Première ministre Yingluck Shinawatra.
    26 janvier : vote anticipé perturbé par les manifestants. Un de leurs leaders est abattu, portant à dix le nombre de morts en trois mois.
    2 février : élections législatives très perturbées.
    21 mars : la Cour constitutionnelle invalide les législatives, notamment parce que le vote n'a pu être organisé dans 28 circonscriptions.
    7 mai : la Première ministre Yingluck Shinawatra, reconnue coupable d'abus de pouvoir, est destituée et remplacée par le ministre du Commerce Niwattumrong Boonsongpaisan, ayant le rang de vice-Premier ministre.
    22 mai : l'armée annonce un coup d'état, après sept mois de crise politique et moins de trois jours de loi martiale, destiné "à forcer au dialogue les acteurs civils de la crise politique" (19ème coup d'état depuis 1932).
    13 juin : la junte thaïlandaise annonce la levée du couvre-feu dans tout le pays.
    21 août : le chef de la junte arrivée au pouvoir par un coup d'état, le général Prayut Chan-O-Cha, est désigné Premier ministre.
    4 septembre : l'ex-Première ministre Yingluck Shinawatra obtient un sursis judiciaire dans le cadre d'une affaire de corruption présumée.

    2015
    19 mai : ouverture du procès de l'ex-première ministre, Yingluck Shinawatra, accusée de corruption liée au programme gouvernemental de subvention à la riziculture.
    1er juillet : suite à la pire sécheresse depuis dix ans, des avions de l’armée royale vaporisent du chlorure de sodium dans l’atmosphère dans l'espoir de faire tomber la pluie.
    24 juillet : le gouvernement inculpe 72 personnes, parmi lesquelles une dizaine de fonctionnaires et un haut responsable de l'armée, pour trafic d'êtres humains.
    17 août : une bombe explose à Bangkok, dans un sanctuaire hindouiste, faisant au moins 27 morts et plus d'une centaine de blessés.
    9 septembre : les militaires au pouvoir repoussent à nouveau la date des élections. Le scrutin est lié à la rédaction d’une nouvelle Constitution et cette dernière ne serait pas prête. Les élections n’auront donc pas lieu avant juin 2017, a fait savoir le vice-Premier ministre. Un nouveau délai qui entérine l’un des plus longs gouvernements militaires dans le pays.
    19 septembre : manifestation de plusieurs centaines de personnes contre le régime militaire.

    2016
    15 janvier : ouverture du procès de l’ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, accusée de négligence durant son mandat concernant un programme de subvention aux riziculteurs qui s’était révélé très coûteux.
    2 février : plus d'une centaine de personnes ont été arrêtées ces 10 derniers mois dans le secteur de la pêche, soupçonnées de trafic d'êtres humains et d'esclavage. Les menaces de boycott lancées par la Commission européenne semblent avoir décidé la junte au pouvoir à agir.

    Documentation RFI, février 2016

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.