GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Les OGM vont-ils plus facilement circuler en Europe?...

    media Manifestation devant l'Assemblée nationale à Paris, le 13 mai 2008, autour d'un projet de loi réglementant les OGM de la marque Monsanto. Reuters/ Charles Platiau

    Ce 13 juillet 2010, la Commission européenne proposait aux pays membres de débloquer les autorisations de culture sur les organismes génétiquement modifiés en Europe, en proposant à chaque pays de s’autodéterminer. Cette offre soulève de vives réactions notamment en France, très méfiante à l’égard de cette technologie. Le sujet reste très controversé.

    Arnaud Apoteker en charge des OGM à Greenpeace France 13/07/2010
    Selon Arnaud Apoteker, cette proposition de la Commission européenne est un piège qui va permettre la circulation d'une "flopée" d'OGM sans assurer en contrepartie aux Etats membres la possibilité légale d'interdire telle ou telle culture sur leur territoire ...
    Écouter

    Contrairement aux Etats-Unis ou au Brésil, l’Europe reste très réticente au développement des organismes génétiquement modifiés et de nombreux pays souhaitent un renforcement du système européen d’évaluation des OGM avant leur proposition de mise sur le marché.

    Dans le système actuel, les pays peuvent se protéger d’un OGM non désiré en invoquant une clause de sauvegarde qui doit être justifiée par des critères sanitaires et environnementaux. C'est ce qu’ont fait la France et cinq autres pays européens à l'égard du MONSENTO 810, le seul OGM actuellement autorisé en Europe.

    De vives réactions dans une dizaine de pays, dont la France ...

    Mais ce système de blocage divise l’Europe. Plusieurs nouveaux OGM sont en attente d’autorisation européenne et, pour sortir de la crise, l’Europe propose de supprimer désormais ce système de clause de sauvegarde au nom du libre arbitre de chaque pays afin de permettre une plus libre circulation des OGM.

    Cette proposition soulève aujourd'hui de vives réactions dans une dizaine de pays membre lesquels, une fois de plus, se trouvent en désaccord avec la Commission sur ce sujet, estimant que le véritable problème est la faiblesse et l'impartialité du système européen d'évaluation, soupconné d'être trop laxiste en faveur de l'agro-industrie -qui cherche depuis de nombreuses années à pénétrer le marché européen.

    Selon les organisations écologistes, les zones de cultures OGM seraient plus étendues que ne le prétendent les organismes internationaux. Clive James/Isaaa

    Pour en savoir plus :

    Visiter

    - le site interministériel sur les OGM

    - le site de Greenpeace France

    - OGM: accueil portail et questions

    - de l'AFSSA, Agence nationale de sécurité sanitaire à propos des OGM

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.