GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Recul du sida chez les 15-24 ans, grâce au préservatif

    media Libreville, Gabon (2007). Jean-Marc Munier/RFI

    Le nouveau rapport de l’ONUSIDA vient d’être présenté ce 13 juillet 2010, avant la 18e conférence internationale sur le sida -qui se déroulera du 18 au 23 juillet prochain à Vienne en Autriche. L’épidémie de Sida continue de reculer et il semble cette année que ce soit la tranche des 15/24 ans qui ait bénéficié de cette baisse dans de nombreux pays notamment grâce à une « utilisation accrue » du préservatif.

    Les résultats montrent que la prévalence du vih a baissé d’un quart parmi les jeunes et cela a été constaté dans la quinzaine de pays les plus durement touchés par ce problème de santé... Utilisation du préservatif « plus accrue » selon les termes du rapport, pour des jeunes qui ont des partenaires multiples mais aussi qui ont démarré leur vie sexuelle plus tardivement, observent les experts. Une douzaine de pays ont, soit déjà atteint l’objectif international de réduction de la prévalence à 25 %, soit sont en passe de l’atteindre d’ici la fin de l’année.

    Ainsi, tous les acteurs de cette lutte doivent se réorganiser pour innover en matière de riposte et inciter tous les états à pérenniser leurs engagements et notamment les pays en développement, qui peuvent le faire, à s'investir dans la prise en charge du vih et dans la santé. 10 millions de décès supplémentaires d’ici 2025 et un million soit un tiers des nouvelles infections à VIH, pourraient être évités…

    Des objectifs envisageables si l’accès aux médicaments, en réduisant leurs coûts par exemple, est simplifié. Ou encore l’utilisation des traitements antirétroviraux le plus tôt possible car on sait maintenant qu’en diminuant la charge virale, la transmission du vih par les personnes vivant avec est réduite… L’organisation des nations unies insiste sur une nouvelle approche « En faire plus avec moins d’argent ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.