GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Algues vertes : inauguration d'une usine de traitement

    media En Bretagne, à Saint Michel-en-Greve, des employés municipaux ramassent les algues vertes qui envahissent les plages. REUTERS/Stephane Mahe

    Chaque année, certaines côtes du nord du littoral breton sont criblées d'algues vertes, ou ulves. Ces marées vertes sont dues à une trop forte concentration de nitrates dans l'eau, principalement favorisée par les pollutions agricoles. Le 19 juillet 2010, Chantal Jouannot, secrétaire d'Etat chargée de l'écologie et Bruno Lemaire, ministre de l'agriculture étaient en déplacement à Lantic dans les Côtes d'Armor pour inaugurer une usine de traitement des algues vertes.

    Le phénomène de marées vertes n'est pas un problème nouveau en Bretagne et notamment dans les Côtes d'Armor: depuis plusieurs décennies et l'apparition de l'élévage porcin intensif, les eaux costarmoricaines contiennent des nitrates en forte quantité.

    Ces nitrates sont en effet présents dans les déjections porcines qui, une fois épendues, les libèrent ce qui pollue, alors, les nappes phréatiques. Les nitrates se retrouvent ensuite dans les rivières puis dans la mer ce qui favorise le développement des ulves.

    Il y aurait trop de sable pour que les algues puissent être méthanisées.

    Yvette Doré, maire d'Hillion 04/02/2010 - par Jean-François Cadet
    Un plan quinquennal contre les algues vertes a été adopté ce 3 février 2010, en Conseil des ministres. L’Etat a décidé de mettre la main à la poche. 40 millions d’euros sur 2 ans, l’objectif étant d’éliminer, dès 2010, les algues échouées sur les plages bretonnes.
    Écouter

    Les dangereuses émanations de sulfure d'hydrogène

    Mais, depuis l'été dernier, le phénomène de marées vertes sur les côtes, d'abord peu esthétique, a pris une autre tournure : une fois accostées, les algues vertes entrent en décomposition en 24 heures, provoquant l'émanation d'un gaz, le sulfure d'hydrogène.

    A haute dose, ce gaz est extrêmement toxique et peut provoquer des irritations des voies respiratoires, des pertes de connaissance et, dans le pire des cas, un arrêt cardiaque.

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.