GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Projet de construction d'un cosmodrome dans l'extrême est de la Russie

    media La Russie loue au Kazakhstan le cosmodrome de Baïkonour, l'ancienne puissance spatiale entend avoir son propre cosmodrome à nouveau pas de tir de Vostotchni, en Extrême-Orient russe, une base qui sera opérationnelle à partir de 2015. AFP/Vyacheslav Oseledko

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé le 19 juillet 2010 la construction d'un cosmodrome dans l'extrême est de la Russie. L'objectif affiché, rester concurrentiel sur le marché des lancements de fusées dans le domaine spatial civil. La Russie prévoit d'investir 800 millions de dollars, soit un peu plus de 615 millions d'euros dans ce projet, qui verra le jour d'ici 2015.

    Ce nouveau cosmodrome sera construit en Extrême orient russe, dans la région de l'Amour. Il est sensé entrer en service en 2015 pour les vols automatiques, trois ans plus tard pour le lancement de vols habités. Il s'agira de la première rampe de lancement de fusées sur le territoire russe. et, pour le premier ministre russe, Vladimir Poutine, la construction d'un nouveau cosmodrome a pour objectif d'assurer une indépendance totale du pays en matière d'activités spatiales.

    Actuellement, la plupart des lancements de fusées se fait en effet sur le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, une base spatiale construite en 1955. La Russie paye près de 90 millions d'euros de loyer par an pour son exploitation -dont le bail expire en 2050- et les installations sont vieillissantes.

    La Russie continue à dominer le secteur des lancements spatiaux

    Avec ce nouveau pas de tir, Moscou a l'ambition de "rétablir" la puissance de l'Union soviétique dans le domaine de l'espace. "Rétablir", bien que la Russie continue à dominer le secteur des lancements spatiaux : selon l'ONG américaine Space Foundation, 37 tirs de fusées sur les 78 effectués dans le monde en 2009, étaient russes...

    Toutefois, la concurrence sur ce marché est rude, l'Europe, la Chine et bien sûr les Etats-Unis y prennent de plus en plus d'importance. Le gouvernement russe a donc décidé d'augmenter de près de 2 milliards et demi d'euros, le budget investi dans le secteur spatial cette année.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.