GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Une bactérie résistante aux antibiotiques se répand depuis l'Asie

    media نوعی باکتری بسیار مقاوم در برابر آنتی بیوتیک Video / euronews

    Une bactérie, résistante à la plupart des antibiotiques, a été découverte dans les hôpitaux britanniques après avoir été ramenée d’Asie du Sud. C’est ce que révèle aujourd’hui une étude parue dans le journal scientifique The Lancet. Les chercheurs craignent une propagation de cette bactérie, notamment à cause du tourisme médical. 

    On les appelle des entérobactéries. Elles produisent une enzyme, la NDM-1, qui les rend résistantes à pratiquement tous les types d’antibiotiques que l’on connaît aujourd’hui. Des bactéries produisant cette enzyme ont été découvertes dans différents hôpitaux britanniques, chez 37 patients, dont certains avaient voyagés en Inde ou au Pakistan pour y subir une opération de chirurgie esthétique. Or c’est précisément chez un patient suédois ayant été hospitalisé en Inde que la NDM-1 avait été détectée pour la première fois en 2009.

    Crainte de dissémination planétaire

    Les auteurs de l’étude craignent maintenant que ces bactéries se disséminent au niveau mondial. En cause : le tourisme médical, une activité en pleine essor dans ces pays d’Asie, qui proposent des opérations de chirurgie esthétique à moindre coût, attirant de plus en plus d’étrangers. Déjà en 2007, l'une de ces bactéries avait fait des dizaines de morts dans des établissements hospitaliers israéliens. Mais la menace doit être relativisée. Aujourd’hui, on sait lutter plus efficacement contre la propagation des infections nosocomiales, celles que l’on contracte dans un établissement de santé et dans de nombreux pays. Elles sont contenues voire en baisse comme c’est le cas en France.
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.