GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
    • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial
    Science

    Inauguration du centre d’analyse des données SMOS

    media

    Le 15 octobre 2010, le Centre Ifremer de Brest inaugure le Centre Aval de Traitement des Données SMOS (CATDS), où sont traitées les informations livrées par le satellite; Smos analyse deux variables clés du suivi du climat : l’humidité des sols et la salinité à la surface des océans, données essentielles pour comprendre le cycle de l’eau et l’évolution du climat.

    Les premiers résultats d’informations livrées par le satellite Smos, étant collectées, les scientifiques du Centre Aval de Traitement des Données SMOS (CATDS), situé au Centre Ifremer de Brest, préparent ensuite ces données qu’ils diffusent aux scientifiques du monde entier; données qui permettent d’étudier le cycle de l’eau afin de mieux comprendre le changement climatique et d’améliorer les prévisions météorologiques.

    Pour la première fois, les données transmises par SMOS permettent d’obtenir  des mesures permettant d’évaluer globalement l’humidité superficielle sur les continents terrestres et la salinité à la surface des océans -des variables clefs du cycle global de l’eau.

    Entre collecte et analyses ...

    Traitées au centre de l’Esa installé à Villafranca en Espagne, elles sont ensuite envoyées au Centre Aval de Traitement des Données Smos (Catds) au Centre Ifremer de Brest où sont produites des données plus évoluées, diffusées à la communauté utilisatrice.

    En parallèle, des centres d’expertise, l’un dédié à l’humidité des sols et installé au Cesbio à Toulouse, l’autre dédié à la salinité des océans au Centre Ifremer de Brest, ont pour rôle d’améliorer les algorithmes de traitement et sont garants de la qualité des produits. Mesurer la salinité des océans de manière globale permet par ailleurs de suivre la circulation océanique et les modifications des grands courants froids et chauds qui influencent le climat, et ainsi effectuer des bilans de l’apport en eau douce dans les océans et mieux comprendre les interactions entre le climat et les océans tropicaux.

    Améliorer les prévisions météorologiques, mieux appréhender les changements climatiques

    Développé sous maîtrise d’ouvrage du CNES en coopération étroite avec l’Ifremer intervenant comme assistance à maîtrise d’ouvrage, ce Centre de Traitement élabore ainsi des produits jamais obtenus jusqu’alors pour améliorer les prévisions météorologiques et mieux appréhender les changements climatiques, prévoir les événements extrêmes (inondations, sécheresse, cyclones,..), aider à une meilleure gestion des ressources en eau et contribuer à la prévision des récoltes.

    Le 2 novembre 2009, le satellite européen Smos a été mis en orbite. Il est chargé de cartographier à la fois la salinité de la surface des océans et l'humidité des sols de l'ensemble de la planète.

    Menée par l'Agence spatiale européenne, en collaboration avec le Cnes et le Centre espagnol pour le développement technologique et industriel (CDTI), la mission a été imaginée par les chercheurs du Centre d'études spatiales de la biosphère (Cesbio)1 qui ont inventé l'instrument de Smos, un interféromètre qui relie 69 petites antennes sur trois bras télescopiques déployés en forme d'Y. Elles mesurent des micro-ondes, émises par la Terre, dont les caractéristiques dépendent de l'humidité du sol et de la salinité des océans.

    Plus d'infos :

    CNRS
    1. Laboratoire CNRS /Université Paul-Sabatier/ Cnes / IRD.
     

    Plus d'infos:

    Consulter aussi le site de l'Office international de l'eau

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.