GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    La biodiversité a démarré une accélération il y a quelque 580 millions d’années

    media Modèles de double hélice d'ADN (acide désoxyribonucléique) Getty Images/ Digital Vision/ Lawrence Lawry

    Les résultats d’une étude publiée le 19 décembre 2010 dans la revue britannique Nature viennent de démontrer que la biodiversité a démarré une accélération il y a quelque 580 millions d’années. Les traces de l’apparition de la vie de notre planète pourraient donc être retrouvées dans l’ADN des organismes vivants d’aujourd’hu.

    D’après cette étude effectuée par des chercheurs américains, les bactéries et organismes rudimentaires existant sur notre planète auraient enregistré un pic d’innovation génétique intense il y a quelque 3 milliards d’années.

    C’est à cette époque que remonte les premiers indices connus de vie sur la Terre. Environ 500 millions d’années plus tard, l’oxygène a commencé à remplir l’atmosphère terrestre, éliminant ainsi un grand nombre d’organismes vivants, une période baptisée « Grande oxydation ».

    L’« explosion cambrienne »

    Plus près de nous encore, il y a 580 millions d’années, de nombreux changements environnementaux ont conduit à ce que l’on appelle l’« explosion cambrienne ». Grâce à de nombreux fossiles, les chercheurs estiment qu’à cette période, un changement très rapide a démarré. S'en est suivie l’évolution des espèces jusqu’à nos jours.

    Partant du principe que tout être vivant possède un génome, les biologistes aidés de nouveaux appareils microscopiques, tentent de remonter la piste génétique de ces fossiles à partir des génomes modernes au nombre d’une centaine connue aujourd’hui. Une véritable découverte pour les biologistes et paléontologues dont le défi quotidien est de découvrir les premières traces de la vie.

    Archives :

    * La Terre, une planète vivante, par D.Raizon, RFI

    * La prodigieuse reconquête des ammonites, par D.Raizon, RFI

    * Du Jurassique au Jura : des dinosaures aux mammifères ! ..., par D.Raizon, RFI

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.