Il y a plus de 6000 ans, on cultivait la vigne en Arménie - Science - RFI

 

  1. 15:33 TU L'épopée des musiques noires
  2. 16:00 TU Journal
  3. 16:10 TU Idées
  4. 16:30 TU Journal
  5. 16:33 TU Idées
  6. 17:00 TU Journal
  7. 17:10 TU Carrefour de l'Europe
  8. 17:30 TU Journal
  9. 17:33 TU Carrefour de l'Europe
  10. 18:00 TU Journal
  11. 18:10 TU Dimanche politique
  12. 18:30 TU Journal
  13. 18:33 TU Sessions d'information
  14. 18:40 TU Littérature sans frontières
  15. 19:00 TU Journal
  16. 19:10 TU GEOPOLITIQUE D 1
  17. 19:30 TU Journal
  18. 19:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
  19. 20:00 TU Journal
  20. 20:10 TU La marche du monde
  21. 20:30 TU Journal
  22. 20:33 TU La marche du monde
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Mondial sports
  25. 21:30 TU Journal
  1. 15:33 TU Musiques du monde
  2. 16:00 TU Journal
  3. 16:10 TU Idées
  4. 16:30 TU Journal
  5. 16:33 TU Idées
  6. 17:00 TU Journal
  7. 17:10 TU Carrefour de l'Europe
  8. 17:30 TU Journal
  9. 17:33 TU Carrefour de l'Europe
  10. 18:00 TU Journal
  11. 18:10 TU GEOPOLITIQUE D 1
  12. 18:30 TU Journal
  13. 18:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
  14. 19:00 TU Journal
  15. 19:10 TU Mémoire d'un continent
  16. 19:30 TU Journal
  17. 19:40 TU Littérature sans frontières
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU Dimanche politique
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU L'épopée des musiques noires
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Mondial sports
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Mondial sports
fermer

Science

Agriculture et Pêche Biodiversité

Il y a plus de 6000 ans, on cultivait la vigne en Arménie

media

Des archéologues ont trouvé, en Arménie, les traces d’une vinification élaborée durant la Préhistoire, à l'âge du cuivre : une unité complète de production de vin datant de 6.100 ans a été découverte sur un site de quelque 700 mètres carrés parmi des dizaines de tombes, faisant penser que le vin pourrait avoir joué là un rôle cérémonial.

C’est dans une caverne qui se trouve dans une gorge profonde située dans la province arménienne de Vayotz Dzor, une région frontalière de l'Iran et de la Turquie, que des archéologues avaient déjà trouvé en juin 2010 un mocassin en cuir parfaitement préservé remontant à 5.500 ans -ce qui en ferait la plus vieille chaussure connue au monde !- attestant l'implantation de l'Homme dans cette région du monde.

Cette fois, des équipements de vinification ont été découverts sur le site de 700 mètres carrés : « Pour la première fois, nous avons une image archéologique complète d'une production de vin vieille de 6.100 ans », se félicite Gregory Areshian, responsable des fouilles et directeur adjoint de l'Institut d'archéologie Cotsen à l'Université de Californie à Los Angeles.

De toute évidence le raisin était foulé ...

Parmi les objets figurent des pépins de raisin, des restes de raisins pressés, des sarments de vigne atrophiés, une cuve en argile, apparemment utilisée pour la fermentation, profonde de 60 centimètres, pouvant contenir de 52 à 54 litres. Les chercheurs ont aussi trouvé un pressoir rudimentaire sous forme d'un bassin d'argile de près d'un mètre sur un mètre et de 15 cm de profondeur entouré d'une sorte de conduit pour contenir le jus de raisin qui pouvait ainsi se déverser dans la cuve.

« De toute évidence, les raisins étaient écrasés avec les pieds comme cela a été fait très longtemps dans toutes les régions de production viticole », précise l'archéologue. Outre ces équipements, les chercheurs ont excavé des tessons de poterie imprégnés de vin, une tasse cylindrique faite d'une corne d'un animal indéterminé ainsi qu'un bol en argile pour boire et de multiples fragments d'autres récipients similaires.

Une variété de vigne domestiquée encore cultivée de nos jours ...

Les paléo-botanistes ont analysé les grains de raisins découverts sur les lieux et déterminé qu'ils appartenaient à l'espèce Vitus vinifera, une variété de vigne domestiquée et encore cultivée actuellement : « La présence sur le site de malvidine, pigment donnant la couleur rouge au vin, est un autre indice confirmant que ces installations servaient bien à la vinification », soulignent les chercheurs . Ces derniers notent aussi que la datation au radio-carbone ne laisse aucun doute quant à l'âge de ces vestiges.

Ces archéologues pensent que les habitants de ces lieux ne devaient pas seulement utiliser le vin pour des cérémonies mais aussi le boire en dehors de la caverne. Mais ils n'ont pas encore découvert de traces de ces activités.

La caverne, baptisée Areni-1, où ont été trouvés ces équipements de production de vin, est proche d'un petit village arménien connu lui aussi pour ses activités viticoles. Les auteurs de cette découverte s'interrogent encore sur l'identité précise de ces groupes de population qui produisaient ce vin ainsi que des mocassins de cuir. Ils seraient apparemment les ancêtres des peuples Kura-Araxes, une ancienne culture trans-caucasienne.

Les fouilles avaient commencé après la découverte d'anciens grains de raisin en 2007. La National Geographic Society a financé une partie de ce projet.

Les recherches archéologiques ont permis d'établir que le berceau de la culture de la vigne et de la vignification se situerait dans le Caucase. Des analyses de graines de raisin retrouvées en Géorgie attestent cette activité dans la région depuis quelque sept mille ans.

« Des installations similaires à celles récemment découvertes en Arménie et destinées à presser les raisins ont été utilisées jusqu'au 19e siècle dans tout le bassin méditerranéen et le Caucase », souligne Gregory Areshian et des vestiges comparables d'équipement de production remontant à 5.150 ans avaient été mis au jour à la fin des années 1980 dans la tombe du roi égyptien Scorpion 1.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.