GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Grippe aviaire : 400 000 poulets japonais abattus depuis le début de l'année

    media C'est la 3ème fois en un an qu'une ferme aviaire est touchée par le virus H1N1 au Japon. Reuters/Kagoshima Prefectural Government Office

    Le sud-ouest du Japon, dans l'ile de Kyushu, est frappé, depuis le début de l'année, par un troisième épisode d'épidémie de grippe aviaire. Plus de 400 000 poulets ont déjà été abattus dans la préfecture de Miyazaki, la plus grande région avicole du Japon. Le gouvernement japonais cherche a éviter la propagation de l'épidémie de grippe aviaire dans d'autres régions de l'archipel.
     

    Le virus H5 qui touche les préfectures de Myazaki et de Kagoshima, où est produite la plus grande quantité de viande de poulet du Japon, est hautement pathogène. Il se propagerait déjà à plusieurs centaines de kilomètres de distance dans la préfecture de Aïchi et dans la région de Nagoya, au centre du Japon, où 150 000 poulets risquent d’être abattus à leur tour, s’il se confirme que les 450 poulets morts ces derniers jours ont aussi été infectés par la même forme, hautement pathogène de la grippe aviaire.

    Les pays d’Asie restent traumatisés par la crise de la pneumonie atypique ou SRAS de 2003. Les chercheurs japonais affirment avoir trouvé un vaccin qui pourrait fonctionner contre d’éventuelles mutations du virus de la grippe aviaire.

    Selon ces scientifiques de l’Institut japonais des Maladies infectueuses, cette découverte pourrait permettre d’éviter une pandémie si le virus H5N1 de la grippe aviaire mutait pour se transmettre d’homme à homme. Il faudra toutefois des années pour rendre ce vaccin utilisable.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.