GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Mobilisation mondiale contre les mutilations génitales

    media Un villageois s'entretient avec Mayamuna Traor, présidente d'une association locale des femmes, et avec d'autres femmes d'un village du Sénégal. Elle a joué dans son village, un rôle essentiel dans l'interdiction de la mutilation génitale féminine. Grossman / UNICEF

    Dimanche 6 février 2011, c'est le monde entier qui se mobilise dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. Excisions, infibulations sont des pratiques qui se perpétuent chez les femmes du fait de la tradition malgré la mobilisation d’associations et progressivement de certains gouvernements ...

    Quelque 3 millions de jeunes filles sont excisées chaque année sur le continent africain. Une pratique traditionnelle inscrite comme une nécessité pour la femme puisse se marier et pour permettre aux familles de conserver un statut social. Ces mutilations faites le plus souvent dans de très mauvaises conditions sanitaires ont des conséquences dramatiques sur la santé qui peuvent conduire à la mort.

    A travers le monde, quelque 130 millions de femmes sont excisées, et ce chiffre alarmant a conduit certains gouvernements à la mobilisation… c’est le cas en Egypte, en Ethiopie et au Soudan où, malgré un fort taux de prévalence, des changements d’attitudes sont constatés de façon significative chez les femmes mariées de ces 3 pays. Elles seraient de plus en plus nombreuses à estimer que ces pratiques ne doivent pas se poursuivre selon un dernier rapport de l’Unicef.

    L'appui international est indispensable pour venir à bout de ces pratiques

    Les succès de la lutte contre l'excision au Sénégal 07/02/2011 Écouter

    En Afrique de l’Ouest, les autorités sénégalaises se sont fixé, d’ici 2015, l’objectif d’accélérer l’abandon de cette pratique déjà condamnée en 1997. Les campagnes de sensibilisation et d’information doivent toucher tous les décideurs, les doyens des villages mais aussi les chefs religieux.

    Reste l’appui international indispensable pour venir à bout de ces mutilations. Certains pensent que l’abolition des mutilations pourrait intervenir en l’espace d’une génération : 3 millions de jeunes filles sont excisées chaque année sur le continent africain.

    Pour en savoir plus :

    Site de l'OMS

    Site de la Journée mondiale contre les mutilations génitales

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.