GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Chlordécone : mise en place du 2ème plan contre ce pesticide particulièrement rémanent

    media Plantation de bananes en cours de destruction. Avant de replanter faudra-t-il décontaminer le sol pollué? (Photo : IRD)

    Le deuxième plan contre la pollution créée par la chlordécone en Guadeloupe et en Martinique a été rendu public le 11 mars dernier, avec un volet particulier concernant la pêche et les milieux aquatiques, pollués par l'écoulement vers les eaux douces et littorales.

    Le premier plan 2008-2010, mis en place sous l'autorité du directeur général de la Santé Didier Houssin et d'un montant de 33 millions d'euros, a permis selon lui de réduire les effets de la pollution, de contrôler la qualité des eaux et des aliments et d'identifier les productions susceptibles de présenter des risques de contamination supérieure aux limites maximales acceptées.

    Améliorer la connaissance des transferts sol/plante, qui permet de savoir ce qu'on peut cultiver, est « un élément très important, qui lève la dimension de fatalité insupportable », a souligné Didier Houssin.

    Approfondir la connaissance des effets de la pollution sur la santé

    Le constat récent d'eaux contaminées a imposé la fermeture de certains élevages aquacoles en eau douce et des mesures de réglementation de la pêche côtière. Des études épidémiologiques ont été engagées, dont une, l'étude Karuprostate, suggère d'ores et déjà un lien entre exposition à la pollution et augmentation du risque de cancer de la prostate.

    Le deuxième plan chlordécone, d'un montant de 31 millions d'euros (sans compter les crédits de recherche), va poursuivre sur la même ligne en approfondissant la connaissance des milieux et des effets de la pollution sur la santé, en assurant la qualité de la production alimentaire locale, en surveillant les sols et les jardins familiaux.

    Et la pollution marine? ...

    En ce qui concerne la pollution marine, on va surveiller l'évolution de la contamination et rechercher ce que devient la molécule. Poissons et coquillages seront spécifiquement surveillés, des zones seront délimitées où l'on ne pourra pas pêcher, et les pêcheurs seront accompagnés.

    Enfin, des études sont menées sur la possibilité d'accélérer la dégradation de la molécule, avec peut-être, selon le Pr Houssin, l'utilisation de « certains micro-organismes ». Mais pour le moment, il n'y a « pas une solution identifiée », a-t-il indiqué.
    Par ailleurs on devrait connaître en 2012 les résultats d'une étude, baptisée Timoun, menée sur des enfants.

    Chlordécone : un polluant organique dangereux et persistant

    Utilisé entre 1972 et 1993 aux Antilles françaises dans le traitement des bananiers pour lutter contre le charançon noir, la molécule chlordécone, un pesticide organochloré, appartient à la même famille que le DDT, le lindane, le mirex.

    Cette molécule est extrêmement stable et se dégrade à peine dans le sol où elle peut rester des dizaines voire des centaines d'années, contaminant particulièrement les légumes-racines comme les patates douces, les carottes et les ignames, en remontant avec la plante. Elle peut également aller dans les eaux de captage et les eaux marines, contaminant alors poissons, coquillages et crustacés.

    Ce polluant organique persistant peut s'avérer très toxique et il a même été classé comme cancérogène possible chez l'homme dès 1979 : l’Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail rapporte que des ouvriers exposés de manière chronique à ce produit (dont par contact) dans une usine en produisant aux États-Unis, ont été victimes de problèmes neurologiques et que des effets toxiques sur le foie ont été observés ainsi que sur la production de spermatozoïdes.

    Selon la Chambre d'agriculture de la Guadeloupe, qui a déjà effectué quelque 2055 analyses de sols, plus de 4 000 hectares (69 % des terres analysées), soit un sixième de la surface agricole utile de la Guadeloupe, sont contaminés par le chlordécone à un taux supérieur à 10 microgrammes par kg.

    La teneur maximale autorisée dans les productions agricoles varie de 50 microgrammes par kg (250 microgrammes/kg dans le sol) pour les tubercules, tomates, concombres et aliments de consommation fréquente, à 200 microgrammes par kg (1.000 microgrammes/kg dans le sol) pour les autres produits.

    Pour en savoir plus :

    Lire aussi

    - Le chlordécone, un danger pour l’homme, par D.Raizon, RFI

    - Martinique et Guadeloupe «empoisonnées» au chlordécone, par D.Raizon, RFI

    Ecouter

    - Le pesticide chlordécone aux Antilles : la polémique enfle, par S.Koffi, RFI

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.