GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    • Allemagne: à Dresde, des milliers de manifestants se mobilisent contre l'extrême droite
    • Jour de l'Indépendance en Ukraine: la parade militaire annulée, mais défilé non officiel à Kiev
    Science

    24 mars 2011 : une journée de mobilisation pour lutter contre la tuberculose

    media Colonies de bactéries tuberculeuses Domaine public

    La tuberculose est une des maladies largement oubliées des pays développés. Elle touche quelque 9 millions de personnes par an et en tue 2 millions. Elle représente la deuxième cause de décès lié à une maladie infectieuse après le sida.

    Maladie trop négligée selon l'OMS, la tuberculose elle-même provoque quelque 1,7 million de décès annuels.

    Dr Francis Varenne, coordinateur du groupe de travail sur la tuberculose à Médecins sans frontière 23/03/2011
    Quasiment disparue des pays riches, la tuberculose reste un véritable problème de santé publique dans les pays pauvres. Son traitement peut durer entre 6 mois et plus de deux ans suivant la souche. Pour la détecter, la microscopie reste la clef de voûte du diagnostic, mais il existe aujourd’hui, un tout nouveau test moléculaire qui réduit l’attente des résultats de plusieurs semaines à deux heures ...
    Écouter

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires ont appelé le 23 mars 2011 les donateurs à faire un effort substantiel pour augmenter les dons alloués à la lutte contre la tuberculose multirésistante. Cette forme de tuberculose ne répond pas aux médicaments standard de première intention. Elle a entraîné la mort de 150.000 personnes en 2008 -selon les dernière donnée disponible.

    Selon l'OMS, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le
    paludisme et le Partenariat Halte à la tuberculose
    900 millions de dollars annuels sont nécessaires d'ici 2015 et permettraient de traiter un million de malades.

    A raison de quelque 440.000 personnes qui la contractent chaque année, la tuberculose multirésistante -difficile et coûteuse à traiter- pose des défis qui risquent d'entacher les progrès faits contre la tuberculose elle-même, touchant particulièrement la Chine, l'Inde, la Russie et l'Afrique du sud qui abritent les deux tiers des 9,4 millions de cas enregistrés dans le monde en 2009. « Ne pas traiter la tuberculose multirésistante contribue à accroître le risque de propagation de souches résistantes aux médicaments », prévient encore l'OMS qui rappelle que seulement un cas sur trois dans le monde est correctement diagnostiqué.

    En 2012, une Journée mondiale contre la tuberculose chez l'enfant
    • Selon les chiffres de l'OMS, 70 000 enfants meurent chaque année de tuberculose.
    • La maladie passe souvent inaperçue chez les plus jeunes en raison de la difficulté à reconnaître les symptômes : « La tuberculose chez l'enfant est généralement sous-détectée et sous-déclarée, témoignant du faible degré de priorité qui lui est accordée dans les programmes de santé publique », relève l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires.
    • « Historiquement, les efforts visant à maîtriser la tuberculose n'étaient pas axés sur les enfants car la majorité d'entre eux ont des frottis négatifs (test de dépistage) et ne représentent par conséquent pas une source d'infection majeure », explique le Dr Steve Graham qui travaille pour cette organisation fondée en 1920 et basée à Paris. Mais « il n'est plus possible d'ignorer la tuberculose chez l'enfant » et il faut que les efforts de dépistage se concentrent sur les enfants de moins de cinq ans à risque, estime-t-il.

    *! "La tuberculose multirésistante", forme qui ne répond pas aux médicaments standard de première intention, a entraîné la mort de 150 000 personnes en 2008 (selon les dernières données disponibles).

    Pour en savoir plus :

    Consulter les sites

    - de l'OMS

    - de Médecins sans frontière

    Lire aussi

    - 56 milliards : un investissement qui en vaut la peine, par V.Gas, RFI

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.