15% de la population mondiale est touchée par un handicap - Science - RFI

 

  1. 04:30 TU Journal
  2. 04:33 TU Sessions d'information
  3. 04:37 TU Grand reportage
  4. 04:57 TU Sessions d'information
  5. 05:00 TU Journal
  6. 05:15 TU Sessions d'information
  7. 05:30 TU Journal
  8. 05:40 TU Sessions d'information
  9. 05:50 TU Sessions d'information
  10. 06:00 TU Journal
  11. 06:15 TU Sessions d'information
  12. 06:30 TU Journal
  13. 06:43 TU Sessions d'information
  14. 07:00 TU Journal
  15. 07:10 TU Sessions d'information
  16. 07:30 TU Journal
  17. 07:40 TU Grand reportage
  18. 08:00 TU Journal
  19. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  20. 08:30 TU Journal
  21. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  22. 09:00 TU Journal
  23. 09:10 TU Priorité santé
  24. 09:30 TU Journal
  25. 09:33 TU Priorité santé
  1. 04:30 TU Sessions d'information
  2. 05:00 TU Journal
  3. 05:15 TU Sessions d'information
  4. 05:30 TU Sessions d'information
  5. 06:00 TU Journal
  6. 06:15 TU Sessions d'information
  7. 06:30 TU Journal
  8. 06:43 TU Sessions d'information
  9. 07:00 TU Journal
  10. 07:10 TU Sessions d'information
  11. 07:30 TU Sessions d'information
  12. 08:00 TU Journal
  13. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  14. 08:30 TU Journal
  15. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  16. 09:00 TU Journal
  17. 09:10 TU Priorité santé
  18. 09:30 TU Journal
  19. 09:33 TU Priorité santé
  20. 10:00 TU Journal
  21. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  22. 10:30 TU Journal
  23. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  24. 11:00 TU Journal
  25. 11:15 TU Sessions d'information
fermer

Science

Santé et Médecine

15% de la population mondiale est touchée par un handicap

media

Selon le premier rapport mondial Handicap lancé conjointement par l’Organisation Mondiale de la Santé, la Banque Mondiale et d’autres organisations comme Handicap International, le nombre de personnes handicapées dans le monde est estimé à un milliard, soit 15 % de la population mondiale, dont 150 millions souffrent de handicaps sévères. Plus de 350 experts ont contribué durant cinq ans à la rédaction de ce rapport… et il semble que le phénomène est en augmentation.

Handicap et travail: au-delà des préjugés 10/10/2013 écouter

Plus de 350 experts ont contribué durant cinq ans à la rédaction de ce rapport dont les études remontent sur 40 années. Les estimations permettent d’observer un manque d’accès aux services de santé trois fois plus élevé par rapport aux personnes valides ainsi qu'un manque d’accès aux moyens de transports, aux bâtiments et aux technologies de l’information et de la communication.

Les personnes invalides sont en moins bonne santé, réussissent moins bien leurs études, ont moins de perspectives professionnelles. Dans les pays de l’Organisation pour la Coopération et le Développement économiques (OCDE), le taux d’emploi représente la moitié de celui des personnes valides, d’où un taux de pauvreté plus élevé parmi les personnes handicapées.

« Le handicap fait partie de la condition humaine »

« Chacun d’entre nous ou presque sera handicapé temporairement ou de façon permanente à un moment de sa vie » a déclaré le Directeur Général de l’OMS.

« Le handicap peut être caché, être vécu comme une honte et ce rapport lui permet une meilleur visibilité », selon le Dr Susan Girois, Directrice des ressources techniques à Handicap International. Il semble que le phénomène soit en augmentation –notamment en lien avec les guerres, séismes, accidents etc et, aujourd’hui, apparaissent de nouvelles pathologies ignorées jusqu’alors, comme le diabète dans les pays en voie de développement, qui peuvent évoluer de manière invalidante. La vision que l’on avait du handicap évolue et ne correspond plus seulement à un enfant qui boite parce qu’il est atteint de poliomyélite ou au lépreux marqué par la maladie.

Le Rwanda, notamment, a beaucoup souffert ...

Burkina Faso, école et handicap
Burkina Faso, école et handicap

Dans ce premier rapport, il est question de handicaps sociaux qui sont devenus des handicaps à part entière. « Dépression, traumatismes psychologiques, sont des pathologies rencontrées au Rwanda par exemple après le génocide, après la guerre en Algérie ou encore après la guerre civile en Sierra Leone », précise Le Dr Susan Girois. Il s’agit de vrais problèmes de santé qui font de ces malades des personnes en situation de handicap.

Le gouvernement a choisi d’intégrer les handicapés en faisant des efforts dans les domaines de la santé mentale, de l’éducation, de l’emploi et cette politique volontaire conduit à moins de discrimination grâce aux lois qui les protègent.

Ainsi, le rapport a constaté, -que ce soit : au Rwanda, dans les pays du Maghreb, en Afrique du Sud ou en Afrique de l’Ouest- qu’il existe un véritable mouvement des personnes handicapées, de leurs proches et de tous ceux qui se sentent concernés. Les associations se sont regroupées, ont témoigné et demandé aux autorités une meilleure visibilité et prise en compte de leur situation.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.