GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Le biogaz, un carburant qui a de l'avenir en Suède

    media

    La Suède transforme actuellement 20% de ses déchets organiques en biogaz -une énergie qui sert de carburant aux bus, taxis et même... aux camions de collecte de déchets. La demande de cette énergie non-fossile double chaque année dans le pays, et les moyens de la produire sont pour le moins astucieux, même si des progrès restent à accomplir.

    Vous avez sous les yeux les poubelles d'une ville de 100 000 habitants –tout en étant préservés de l'effroyable odeur qui va avec!... Västerås, ville moyenne située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Stockholm, est le berceau de la production de biogaz en Suède.

    Le processus a démarré presque par hasard, dans la deuxième moitié des années 1990, alors que les agriculteurs de cette région argileuse cherchaient un moyen d'enrichir leurs terres, appauvries par l'absence d'élevage. L'idée a germé dans les poubelles des riverains : pourquoi ne pas produire des engrais naturels à partir de leur décomposition ? Un cercle triplement vertueux, puisque le procédé a permis par la même occasion de recycler ces déchets, et de récupérer le fameux biogaz (du méthane) pour alimenter en carburant les engins agricoles.

    Stockholm, mauvais élève ...

    Le rendement du processus étant de 84%, l'abondant gaz a alors profité à la compagnie de bus régionale, puis aux taxis et même... aux camions de collecte de poubelles. Une manière de boucler la boucle. La production de biogaz, au départ marginale, est devenue petit à petit l'activité principale de l'usine, avec la forte hausse de la demande, qui double chaque année depuis 2006. L'usine tourne aujourd'hui à plein régime, car elle doit aussi fournir Stockholm, grande consommatrice, qui ne produit pas son propre gaz.

    Depuis les années 1970, la capitale suédoise incinère en effet la totalité de ses déchets pour produire de la chaleur et de l'électricité. C'est ce qu'on appelle le district heating, une technique qui permet de transformer 90% des déchets en énergie. Pourtant, en mettant en place un système de collecte des déchets organiques, Stockholm pourrait devenir encore plus vertueuse.

    Un hôpital montre l'exemple

    C'est ce qui a été mis en place à l'échelle d'un hôpital du nord de la ville, sous l'impulsion de son médecin-chef Jan Rapp. Celui-ci a simplement organisé dans son établissement la collecte des restes alimentaires, et expédie ainsi 50 tonnes de nourriture par an aux producteurs de biogaz. « Si tous les hôpitaux jouaient le jeu à Stockholm, on pourrait produire 65 000 litres de biogaz par an. On ferait aussi des économies dans le sens où cela réduirait le volume de nos poubelles traditionnelles. », s'enthousiasme-t-il.

    L'hôpital est pour le moment obligé d'expédier ses restes dans une usine située à 50 kilomètres de là. Mais si Stockholm -la plus grande agglomération de Suède et de Scandinavie avec ses deux millions d'habitants- se mettait à l'ouvrage pour atteindre l'objectif de 40% de déchets transformés fixé pour 2013, elle pourrait produire l'équivalent de 13 millions de litres de carburant par an ... Ce qui devrait suffire à alimenter la plus grande partie des quelque 500 bus au biogaz prévus dans les trois prochaines années, ainsi que 85 camions de collecte de déchets et un millier de taxis.

    Pour en savoir plus sur le sujet :

    Lire aussi

    - Des requins pour produire du biogaz, par D.Raizon, RFI

    - Biogasmax, pour la promotion du bio-gaz, par D.Raizon, RFI

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.