GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Gaz de schiste : la France renonce à la technique de la fracturation hydraulique

    media Manifestation pour le renoncement au gaz de schiste à Donzère en Dordogne (France, sud-ouest), dont le maire est le ministre de l'Energie Eric Besson, le 16 avril 2011. AFP/Philippe Merle

    La France devient le premier pays au monde à interdire l'usage de la technique de la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz et huile de schiste. Cette technique est jugée hautement polluante et le 30 juin 2011, sous la pression d'une forte mobilisation des populations concernées, le parlement français en a interdit l'utilisation. Cette réponse, toutefois, ne remet pas en question des permis délivrés à certains exploitants...

    L'utilisation de la technique de la fracturation hydraulique, tant décriée, est dorénavant interdite en France. Et comme pour l'instant il n'existe pas véritablement d'autre alternative pour explorer et exploiter l'huile et le gaz de schiste, cette activité minière est suspendue de fait !

    Ce compromis politique permet à tout le monde de garder la face sur un dossier qui a d'abord suscité de très vives réactions chez les populations lorsqu'elles ont découvert que l'on allait explorer et probablement exploiter leur territoire avec une technique qui, aux Etats-Unis, s'est révélée très polluante, voire dangereuse pour la santé.

    Utiliser une technique moins mutilante que la fracturation hydraulique ...

    Le gouvernement, qui avait déjà donné des permis à des compagnies, a dans un deuxième temps demandé à ces mêmes entreprises de suspendre leur activité pour finalement leur demander d'utiliser une technique moins mutilante.

    En définitive, c'est une proposition de loi du chef de file des députés de la majorité, aujourd'hui adoptée -visant à interdire cette technique- et amendée par une commission paritaire mixte -Assemblée et Sénat- qui va permettre de sortir de cette impasse, alors que l'opposition demande de son côté l'annulation des permis et une remise en question du code minier.

    Gaz et huile de schiste: nouvelle poule aux oeufs d'or?
    • Face à l'envolée des cours mondiaux du gaz et du pétrole, les grands groupes industriels, notamment Total et GDF Suez en France, cherchent de nouvelles énergies.
    • Le gaz de schiste représente aujourd'hui 23% de la production de gaz naturel aux Etats-Unis, alors qu'il était négligeable en 2004. Sa production est en plein essor aux Etats-Unis -où le président Barack Obama a fait du gaz naturel le pilier de sa politique énergétique visant à réduire la dépendance du pays envers le pétrole et les émissions de dioxyde de carbone.
    La fracturation hydraulique ...

    La fracturation hydraulique ou fraking est une technique bien connue des pétroliers qui consiste à fracturer la roche par un fluide injecté sous haute-pression afin de drainer les hydrocarbures disséminés et piégés dans la roche -et de ce fait, donc, difficilement exploitables.

    Les liquides ainsi injectés peuvent avoir plusieurs compositions chimiques auxquelles ont peut adjoindre des agents durs comme du sable ou des microbilles de céramique pour favoriser la sortie de ce que l’on veut extraire.

    Outre le fait que ces opérations de fracturation sont mutilantes pour l'environnement car elles doivent se faire en plusieurs endroits de la surface, elles sont également dangereuses pour la santé : des remontées toxiques des liquides injectés peuvent polluer les nappes phréatiques ou favoriser la remonté de gaz en dehors des puits.

    Cette technique de plus en plus exploitée dans les champs pétroliers et gaziers complexes comme dans les grands fonds marins en Alaska et au Canada, suscitent depuis les années 2000 de plus en plus de controverses en Amérique du Nord. Aux Etats Unis, de nombreuses exploitations de gaz ou d’huile de schistes sont à l’origine de nombreuses nuisances.

    Estimation des ressources mondiales des bassins schisteux EIA

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.