GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Les Bahamas interdisent la pêche au requin

    media O tubarão-tigre (foto), um dos protagonistas de ataques recentes a surfistas na Ilha de Reunião, será o principal alvo dos barcos pesqueiros. Getty Images/Fuse/Libre de droits

    Depuis le 5 juillet 2011 la pêche au requin est désormais interdite aux Bahamas -qui devient ainsi le dernier pays en date à protéger ces prédateurs, victimes du commerce de leurs ailerons consommés dans la cuisine chinoise. L'archipel a prohibé la pêche et le commerce du requin dans ses eaux territoriales (630.000 km²).

    « Les gens se demandent pourquoi protéger les requins qui mangent les humains et les autres poissons? Mais les requins sont bien plus que cela », a déclaré Neil McKinney, président de l'organisme public des Bahamas chargé de l'Environnement.

    Les requins jouent un rôle très important dans l'équilibre de l'écosystème. L'association américaine Pew Environment Group (Peg) avait dernièrement fait campagne au Bahamas pour protéger ces grands prédateurs recherchés principalement pour leurs ailerons dont les asiatiques sont très friands. La nageoire est coupée sur l'animal encore vivant, qui est ensuite relâché dans l'eau où il meurt. Consommés dans une soupe traditionnelle chinoise, les ailerons de requins représentent un commerce très lucratif, en hausse ces dernières années.

    Leurs ailerons coûtent la vie à 73 millions de requins chaque année

    Dans un rapport publié en juin dernier, l'association expliquait que la surpêche était ainsi responsable chaque année de la disparition de 73 millions de requins -une espèce dont il existe 35 familles.

    Les Bahamas pourraient retirer des bénéfices de la création de ce sanctuaire: fleuron du tourisme mondial, l'archipel situé au sud de la Floride engrange déjà 80 millions de dollars par an grâce à la plongée aux requins.

    Ailleurs dans le monde ...

    • Aux Etats-Unis, la Californie a aussi du mal à faire cesser ce commerce juteux mais espère faire voter une loi proposant un embargo sur l'importation d'ailerons, qui se heurte à l'opposition de son importante communauté sino-américaine.
    • L'archipel de Palau (Pacifique), suivi par les Maldives et le Honduras ont interdit entre 2009 et 2010 la pêche au requin.
    • Peu d'initiatives ont été prises en Chine, à l'exception notable de celle du milliardaire et député chinois Ding Liguo, qui a proposé cette année un embargo total sur le commerce d'ailerons de requins.

     

    Selon l'ONG britannique Traffic les 20 principaux pays pêcheurs sont responsables de près de 80% du total des captures dans le monde chaque année, soit plus de 640.000 tonnes. L'Indonésie, l'Inde, l'Espagne et Taïwan se classant en tête avec 35% des prises.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.