GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 6 Février
Dimanche 7 Février
Lundi 8 Février
Mardi 9 Février
Aujourd'hui
Jeudi 11 Février
Vendredi 12 Février
    Urgent
    Etats-Unis: Bernie Sanders et Donald Trump remportent la primaire du New Hampshire (médias américains)
    Science

    Le classement des universités dans le monde, cuvée 2011

    media

    Le très attendu classement de Shanghaï des universités 2011 est arrivé. Les universités américaines tiennent, encore cette année, le haut du panier. La France parvient à classer trois de ses établissements dans le top 100. Mais, comme tous les ans, ce classement est très critiqué.
     

    C'est le grand paradoxe de l'Academic Ranking of World Universities, plus connu sous le nom de classement de Shanghaï (pour le consulter dans son intégralité, cliquez ici). Il est établi par des chercheurs de l'université Jiao-Tong de Shanghaï, en Chine, depuis 2003. Chaque année, le monde universitaire l'attend avec impatience, et tous reconnaissent la nécessité d'établir un palmarès. Pourtant, la fiabilité de ce classement est, tous les ans, très critiquée.

    En cause : les indicateurs de sélection. Ceux-ci privilégient la recherche et non l'enseignement. Cela favorise donc largement les universités anglo-saxonnes. Et cette année encore, peu de surprises. Les Etats-Unis s'arrogent 17 des vingt premières places. L'université d'Harvard reste numéro 1 devant Stanford, le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et Berkeley. Les universités britanniques de Cambridge, Oxford et Londres s'affichent aussi dans le top 10.

    Université Paris XI, classée 40e

    Les critères privilégient aussi les établissements de grande taille. Les sciences dures y sont aussi mieux considérées que les sciences humaines. Du coup, certaines caractéristiques françaises ne sont pas favorables au bon classement des Français, par exemple, la multiplication de petits établissements. Cette année, l'université Paris XI est la première française au 40e rang devant l'université Pierre-et-Marie-Curie, l'Ecole normale supérieure, elle, est à la 69e place. Un classement décrié mais qui semble donner le ton des politiques en la matière. En témoigne le plan campus français, relancé par Laurent Wauquiez, le ministre de l'Enseignement et de la Recherche qui prévoit la création de douze pôles d'excellence de niveau international.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.