GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    Science

    Les chercheurs comprennent mieux le mécanisme d'entrée de l'agent du paludisme dans le sang

    media RTS S, vaccin contre le paludisme du laboratoire britannique Glaxo SmithKline. Il a permis de réduire de moitié le risque d'infection chez de jeunes Africains D.R.

    Selon une étude parue le 9 novembre 2011 dans la revue scientifique britannique Nature, la découverte d'une porte d'entrée unique par laquelle doivent passer les agents du paludisme pour envahir les globules rouges humains offrirait un nouvel angle d'attaque prometteur pour la mise au point d'un vaccin efficace.

    Le mécanisme d'entrée essentiel est commun à toutes les souches du parasite
    le plus mortel, Plasmodium falciparum (P.falciparum). Une découverte qui pourrait orienter les recherches vers la mise au point d'un futur vaccin efficace contre l'ensemble de ces souches : les chercheurs expliquent que ces résultats « inattendus » ont « complètement modifié la façon dont ils voyaient le processus d'invasion parasitaire », selon Gavin Wright du l'Institut Sanger (Cambridge, Royaume-Uni), co-auteur de l'étude.

    Jusqu'à présent, on pensait que le parasite P. falciparum avait plusieurs options pour percer les défenses de cellules sanguines. Mais selon le Dr Wright et ses collègues (Sénégal, Japon, Etats-Unis), l'interaction entre une molécule spécifique du parasite, appelée "ligand PfRH5", et un récepteur du globule rouge, la basigine (BSG), est indispensable à l'invasion.

    Vers un vaccin pour stopper l'invasion sanguine par le parasite ...

    Par ailleurs, l'étude a révélé que des anticorps anti-BSG peuvent bloquer l'infestation des cellules sanguines, quelle que soit la souche testée en laboratoire : selon les premiers résultats d'un vaste essai, dévoilés le mois dernier, un candidat-vaccin RTS,S du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) a permis de réduire de moitié le risque d'infection chez de jeunes Africains.

    Pour le Professeur britannique Adrian Hill (Institut Jenner, Oxford), ces résultats sont donc
    « encourageants ». Il faudrait pouvoir disposer à l'avenir de vaccins plus efficaces pour véritablement éradiquer la maladie dans le futur et la découverte de ce récepteur unique, susceptible d'être ciblé pour stopper l'invasion sanguine par le parasite, laisse précisément espérer une solution bien plus efficace.

    Malgré d'importants progrès ces dernières années -tels que : large utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide, pulvérisations d'insecticide sur les murs
    des habitations et accès aux médicaments à base d'artémisinine- la maladie tue
    encore quelque 781.000 personnes par an
    . Les enfants d'Afrique sub-saharienne de moins de 5 ans sont les premières victimes avec un taux de décès de à 85%, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé.

    Pour en savoir plus :

    voir Découpage en zone du paludisme par l'OMS

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.