GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Les baleines toujours convoitées par les Japonais

    media Sous couvert de recherche scientifique, les Japonais continuent de chasser la baleine dans les mers du sud. Getty Images/Photographer's Choice/Paul Oomen

    Trois baleiniers ont appareillé hier du port de Shimonoseki, au Japon, pour une campagne de chasse en Antarctique sous haute surveillance.

    La campagne japonaise de chasse à la baleine dans l’Antarctique, dont le but est de rapporter quelque 900 petits rorquals et rorquals communs, reprend cette semaine sous le signe de la violence prévisible ; car les garde-côtes nippons, chargés de la sécurité de la flotte, ont annoncé que des troupes monteraient à bord des navires, pour les défendre contre les écologistes.

    Si la Commission baleinière internationale (CBI) tolère que le Japon chasse la baleine dans les mers du sud pour des raisons scientifiques, ce n’est plus un secret pour quiconque : sous couvert de recherche, la plupart des cétacés tués au cours de ces campagnes se retrouve sur les étals des marchés pour finir dans les assiettes.

    Enrayer le massacre ...

    Or, depuis 7 ans, l’organisation écologiste étatsunienne Sea Sheperd, envoie ses bateaux harceler les baleiniers japonais pour enrayer le massacre. Au point que, en 2010, le Japon a dû écourter sa campagne, ne tuant finalement que 172 baleines sur les 900 prises espérées.

    Cette année, la Fondation Brigitte Bardot a annoncé son soutien à Sea Sheperd -qui a baptisé à son nom l’un de ses trimarans.

    L’association Greenpeace a dénoncé pour sa part cette nouvelle campagne en soulignant qu’il aurait mieux valu dépenser de l’argent pour reconstruire le nord du Japon dévasté par le tsunami plutôt que pour armer des navires baleiniers!

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.