GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Science

    Découverte au Guatemala de calendriers astronomiques mayas datant du 9ème siècle

    media Des milliers de sites mayas préhispaniques, toutes époques confondues, ont été inventoriés. Sur cette carte figurent les plus célèbres d'entre eux Thierry Renard

    Selon des travaux publiés dans la revue américaine Science datée du 11 mai 2012 et à paraître dans le numéro de juin du National Geographic, une équipe d'archéologues américains a mis au jour au Guatemala les plus anciens calendriers astronomiques mayas connus qui remontent au 9e siècle. La découverte a été réalisée dans une maison excavée sur le site de Xultun.

    Dans une des pièces de la maison, les murs sont couverts de traits gravés en creux dans la pierre -ce que les spécialistes appellent "glyphes"-; un grand nombre de ces inscriptions sont des chiffres représentant des calculs liés aux différents cycles calendaires mayas. L'archéologue William Saturno, de l'Université de Boston, qui a dirigé
    cette expédition et les fouilles explique dans l'article qu'il s'agit du calendrier cérémonial de 260 jours, du calendrier solaire de 365 jours ainsi que du cycle annuel de 584 jours de la planète Vénus et celui de 780 jours de Mars tandis que d'autres chiffres suivent les phases lunaires.

    Les archives de cette civilisation pré-colombienne ont été détruites en grande partie par les conquistadors espagnols, explique Anthony Aveni,professeur d'astronomie à l'Université Colgate (New York, nord-est), co-auteur de ces travaux. Et, là, les inscriptions murales sont les premières de l'art maya a être trouvées dans une maison.

    Le monde continuera à tourner pendant 7.000 ans sans changement

    Selon David Stuart, professeur d'art méso-américain à l'Université du Texas à Austin (sud-ouest), qui a décrypté les glyphes : l'aspect le plus exaltant de la découverte tient à la « révélation que les Mayas se livraient à ces calculs de cycles calendaires sur des murs des centaines d'années avant que des scribes ne les écrivent dans des codex (*) ».

    Alors que prédisaient les Mayas au 9ème siècle ? Selon eux : « Le monde continuerait et dans 7.000 ans les choses seraient exactement comme elles étaient alors », indique William Saturno... Une chose est sûre, affirme le scientifique : « Contrairement à certaines croyances populaires, il n'y a aucune indication dans ces calendriers mayas que la fin du monde coïnciderait avec la fin de l'année 2012 »!

    (*)Le codex -bloc de bois ou livre en latin : c'est un livre manuscrit du même format que celui utilisé pour les livres modernes, composé de pages reliées ensemble et d'une couverture.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.